•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un homme se fait voler sa carte de débit et 3000 $ au Walmart de Bathurst

Derek Knowles et son épouse Lorraine posent dans leur maison de Petit-Rocher.

Derek Knowles et son épouse Lorraine, de Petit-Rocher

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

François Vigneault

On l'entend souvent, il faut être très vigilant lorsqu'on fait des transactions avec une carte de débit ou une carte de crédit. Un homme de Petit-Rocher au Nouveau-Brunswick l'a appris à ses dépens. Derek Knowles s'est fait voler sa carte et son numéro d'identification personnelle, appelé familièrement un NIP, alors qu'il magasinait au Walmart.

M. Knowles dit ne pas être très à l'aise avec les nouvelles technologies. C'est pourquoi il utilise rarement les caisses libre-service dans les magasins. Mais le lundi 2 décembre, au Walmart de Bathurst, il a tenté sa chance, comme une longue file d'attente s'étirait aux caisses régulières et qu'il n'avait que deux articles à payer.

Après avoir inséré sa carte de débit, il n'était pas certain de la prochaine étape à effectuer à la caisse libre-service. Un individu, derrière lui, lui a alors indiqué sur quel bouton appuyer.

J'ai pensé qu'il s'agissait d'un bon Samaritain qui voulait simplement m'aider.

Derek Knowles, résident de Petit-Rocher

Celui qu'il croyait être un bon Samaritain était de grande stature, beaucoup plus grand que lui. Il est resté à proximité pour jeter un oeil au terminal de paiement par-dessus son épaule et ainsi mémoriser son NIP à son insu.

C'est au magasin Walmart de Bathurst que Derek Knowles s'est fait voler sa carte de débit et son NIP.

C'est au magasin Walmart de Bathurst que l'incident est survenu.

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

Une fois à l'extérieur du commerce, le même homme, qui s'exprimait avec un accent européen, a-t-il souligné, l'a approché en lui disant qu'il avait échappé un billet de cinq dollars. Derek Knowles a alors ouvert son portefeuille en lui précisant que le billet ne lui appartenait pas.

Au même instant, l'individu a déposé le billet de cinq dollars sur son portefeuille.

Lorsqu'il a repris le billet, il a réussi à faire glisser et à prendre ma carte de débit qui se trouvait sur le dessus, sans que je m'en rende compte, a-t-il expliqué.

Un vol de plus de 3000 $

Sans perdre de temps, le malfaiteur a effectué un retrait bancaire de 2000 $ à partir d'un guichet automatique situé dans le Walmart. Il a aussi fait des achats pour plus de 1000 $ à la pharmacie Shoppers Drug Mart de Bathurst.

En après-midi, la banque a avisé Derek Knowles de transactions suspectes avec sa carte. Le stratagème utilisé a surpris M. Knowles, tout comme son épouse Lorraine, qui se sert du même compte bancaire.

Ça fait des années et des années qu'on utilise la carte de débit partout, puis c'est jamais arrivé, tu ne t'attends pas à ça, s'indigne Lorraine Knowles.

La plupart du temps, ce sont des groupes organisés qui viennent de l'extérieur.

Le sergent Éric Levesque, de la Force policière de Bathurst

Ce type de fraude arrive plus fréquemment à l'approche des Fêtes, selon le sergent Éric Levesque, de la Force policière de Bathurst. Le policier invite donc les consommateurs à faire preuve de vigilance.

Le sergent Éric Levesque, de la Force municipale de Bathurst, pose devant une voiture de police.

Le sergent Éric Levesque, de la police municipale de Bathurst.

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

Ils sont capables de vous enlever une carte de crédit ou une carte de débit dans votre visage sans même que vous vous en aperceviez. Ce sont des gens qui travaillent probablement pour d'autres personnes et ils sont très bons dans ce qu'ils font. Comme je l'ai dit tantôt, les mains sont plus vites que les yeux, explique le policier.

Le sergent Levesque confirme que d'autres cas du genre sont survenus récemment à Bathurst et que la police a même un suspect dans sa mire.

Dans le cas de M. Knowles, une caméra de surveillance du magasin Walmart a réussi à capter l'image du fraudeur. Autre bonne nouvelle pour lui, il s'attend à être remboursé par sa banque.

Malgré tout, il dit avoir eu sa leçon. Il ajoute qu'il sera davantage sur ses gardes à l'avenir. Avant de faire quoi que ce soit à une machine, je vais m'assurer qu'il n'y a personne qui se trouve à au moins 20 pieds de moi, lance-t-il en riant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Vol