•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un soldat saoudien en formation tue trois personnes sur une base militaire de Floride

Tim Kinsella s'exprime devant les journalistes.

Le capitaine Tim Kinsella en conférence de presse après la fusillade.

Photo : Associated Press / Tony Giberson

Radio-Canada

Un soldat de l'armée de l'air saoudienne en formation a ouvert le feu dans un bâtiment accueillant des salles de classe à la base des forces navales américaines de Pensacola, en Floride, vendredi matin. L'attaque a fait trois morts et huit blessés. Le FBI n'exclut pas la piste terroriste à ce stade.

La fusillade a déclenché un important déploiement des forces de l'ordre, qui ont annoncé avoir abattu l'assaillant.

Les autorités avaient d'abord refusé de dévoiler le nom de l'homme en raison de l'enquête en cours. Selon plusieurs sources, il s'appellerait Mohammed Alshamrani.

Ce dernier a utilisé un revolver pour commettre son crime.

Les armes personnelles sont interdites sur la base militaire. L'enquête tentera de déterminer, en plus du mobile, comment le soldat saoudien en formation a pu s'en procurer une.

Un porte-parole du département de la Défense a indiqué à CNN que le tueur était aux États-Unis depuis plus de deux ans et devait terminer sa formation de pilote en août de l'année prochaine.

La base reste fermée jusqu'à nouvel ordre et toutes les personnes qui se trouvent à l'intérieur du périmètre en confinement doivent y demeurer jusqu'à ce qu'il soit jugé sécuritaire d'évacuer les lieux, a indiqué le shérif du comté d'Escambia, David Morgan.

Le président américain Donald Trump a offert ses condoléances aux familles des victimes sur Twitter. Il a aussi indiqué que le roi Salmane d’Arabie saoudite l’avait appelé pour qu'il leur transmette également ses sympathies.

Le roi a dit que le peuple saoudien est très irrité par les actions barbares du tireur, et que cette personne ne représente en aucune façon les sentiments du peuple saoudien, qui aime le peuple américain, a aussi écrit le président.

Il s'agit de la deuxième attaque à survenir dans une base militaire de la marine américaine cette semaine. L'autre a eu lieu mercredi sur la base navale de Pearl Harbor, à Hawaï. Un marin américain y a tué deux travailleurs civils et en a blessé un autre, avant de se suicider.

La base de Pensacola emploie plus de 16 000 militaires et 7400 civils, selon son site web. Elle inclut le National Naval Aviation Museum, une attraction touristique populaire de la région.

Avec les informations de Agence France-Presse, CNN, et Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Amériques

International