•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’éphémère, un restaurant unique à Ponteix

Walter Chizzini et Patricia Acquah dans la cuisine

Photo : Radio-Canada / Nicole Lavergne Smith

Nicole Lavergne-Smith

La fureteuse fransaskoise est allée découvrir le restaurant Éphémère, un bistro français ouvert le temps d'un repas à Ponteix. Le projet unique, né de l’imagination de l’agent de développement communautaire Walter Chizzini, est déjà victime de son succès. Nicole Lavergne Smith nous fait le récit de sa soirée.

Une expérience éphémère

En arrivant au Centre Culturel Royer, à Ponteix, l’odeur de la cuisine me frappe. 

Mon chemin me mène dans la pièce où Walter Chizzini et son épouse, Patricia Acquah, travaillent à fignoler les derniers détails en vue de la soirée. 

Je me sens sous pression, stressé, passionné , explique Walter Chizzini. Je veux faire de mon mieux. Donc, c’est toujours plus, plus... plus rapide, mieux fait. La satisfaction, c’est après la première bouchée, quand je vois le visage de mes clients. Là, je relaxe.

Plan large de Walter Chizzini dans sa cuisine.

Walter Chizzini préprare les hors-d'oeuvre pour le repas.

Photo : Radio-Canada / Nicole Lavergne-Smith

Le rêve d’organiser une telle soirée est sur le point de devenir réalité, mais il y a beaucoup à faire avant que les clients, des couples de la communauté, soient bien installés à leur table. 

Walter et Patricia trouvaient que beaucoup d’activités étaient organisées pour les aînés et les familles dans la municipalité, mais peu pour passer une belle soirée entre amoureux.

Les couples ont répondu à l’appel avec enthousiasme. Walter Chizzini a même dû refuser des réservations, faute de places assises.

Une table où on voit une coupe à vin, un verre pour l'eau, trois fourchettes, trois couteaux, une serviette et une petit carton où est inscrit le nom d'un invité.

La table est dressée par des jeunes de la communauté.

Photo : Radio-Canada / Nicole Lavergne-Smith

De l’Europe à Ponteix 

Patricia Acquah et Walton Chizzini sont arrivés à Ponteix il y a un peu plus d’un an. Ils habitent dans la communauté avec leurs trois enfants, Béatrice, Luigi et Gianni. 

Patricia est originaire de la Côte d’Ivoire, mais elle a rencontré son conjoint, Walter, un Italien, lors d’un voyage en Italie.

Ça va bien parce que c’était un choix. On vient d’Orléans, c’est une grande ville, on est à une heure de Paris. À un moment, on a dit : non, il faut quelque chose de plus petit. On cherchait un village, explique Patricia.

Patricia Acquah s’est d’abord déniché un emploi comme éducatrice au Centre éducatif Les étoiles filantes. Walter Chizzini, quant à lui, travaille comme agent de développement communautaire des Auvergnois de Ponteix, mais sa vraie passion est la cuisine.

L’italien d’origine a travaillé dans un petit restaurant de cuisine traditionnelle française où il a beaucoup appris du chef. C’était une école magnifique, dit-il.

Têtes de champignons garnies avec des oignons grelots glacées et des carottes tournées. Une entrée qui évoque les bois et l'automne de Provence.

Têtes de champignons garnies avec des oignons grelots glacées et des carottes tournées. Une entrée qui évoque les bois et l'automne de Provence.

Photo : Radio-Canada / Nicole Lavergne-Smith

Succulent et agréable 

Lors de la soirée à Ponteix, Gianni, un des fils du couple, assurait le service. Le jeune homme de 18 ans a fait des études en hôtellerie et en restauration.

Comme j’étais seule, j’ai partagé une table avec l’amoureux de la pianiste qui était venue créer une belle ambiance pour les invités.

Les plats se sont enchaînés et ils étaient tous aussi bons les uns que les autres. 

Gros plan sur le menu de la soirée.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le menu préparé par Walter Chizzini offre une variétés de mets à ses clients de son restaurant éphémère au Centre Culturel Royer à Ponteix.

Photo : Radio-Canada / Nicole Lavergne-Smith

En cuisine, la soirée a été intense pour le couple qui a travaillé fort pour organiser l'activité et servir les invités de façon impeccable. 

Malgré la fatigue, ils ont l’intention de reproduire l’expérience à l’occasion de la Saint-Valentin où la gastronomie italienne sera à l’honneur. 

Cette soirée permettait d’amasser des fonds pour les Auvergnois de Ponteix, l'organisme qui représente la communauté francophone de la région.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Restaurants