•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maintien du Publisac : l’industrie forestière perd une première manche

Un camelot accroche un Publisac à l'entrée d'une maison à Montréal.

Actuellement, le Publisac est distribué à toutes les portes.

Photo : Radio-Canada / Martin Thibault

Radio-Canada

Les craintes de l’industrie forestière et de plusieurs élus du Saguenay-Lac-Saint-Jean concernant le Publisac semblent se confirmer. Un comité d'élus de Montréal recommande que les circulaires ne soient distribuées dans un Publisac qu'à ceux qui le demandent.

La mairesse Valérie Plante a la ferme intention d’étudier les conclusions du rapport avant de prendre sa décision. L’objectif est d’éviter qu’une quantité importante de papier ne se retrouve directement dans la poubelle ou au recyclage sans même avoir été utilisé.

Des répercussions à prévoir

Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, les maires de Dolbeau-Mistassini, d'Alma et de Saguenay ont déjà exprimé leurs inquiétudes au sujet des répercussions de ce changement.

Leurs voix s’ajoutent à celle de Produits forestiers Résolu, qui possède des scieries et des papeteries dans la région. Selon son porte-parole, Karl Blackburn, cette décision pourrait coûter des centaines d’emplois dans l’industrie à l’échelle du Québec.

Ça peut avoir des impacts de l’ordre d’environ 500 emplois reliés à la chaîne de production de l’ensemble des produits qui se retrouvent à l’intérieur [du Publisac].

Karl Blackburn, porte-parole de Résolu

Karl Blackburn rappelle que Transcontinental, l'entreprise qui produit et distribue ces circulaires, a mentionné que cette option d'adhésion rendrait le Publisac non rentable et qu'elle cesserait la distribution.

Pour sa part, l’entreprise régionale qui utilise le Publisac pour distribuer ses journaux, Trium Médias, est aussi inquiète des répercussions que ce changement pourrait avoir sur le lectorat.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Industrie forestière