•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Halifax accueillera deux vols de passagers de la Chine l'automne prochain

Atterrissage d'un avion à l'aéroport.

Halifax va accueillir deux vols nolisés de la Chine l'automne prochain, selon le gouvernement de la Nouvelle-Écosse.

Photo : Getty Images / shaunl

Radio-Canada

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse soutient que l'arrivée prévue à Halifax de deux vols nolisés de la Chine l'automne prochain aidera la province à obtenir un service aérien régulier.

Le premier ministre Stephen McNeil a indiqué que China Southern Airlines enverra deux avions à réaction transportant des centaines de touristes en provenance de la ville de Guangzhou.

Les voyageurs devraient parcourir la Nouvelle-Écosse, le Nouveau-Brunswick et l'Île-du-Prince-Édouard.

M. McNeil, qui a récemment conclu son huitième voyage en Chine à titre de premier ministre, a soutenu que ces vols marqueront un tournant dans les relations de la Nouvelle-Écosse avec la Chine.

Le gouvernement fédéral recommande aux Canadiens de faire preuve d’une grande prudence en Chine en raison du risque d'application arbitraire des lois locales, mais M. McNeil n'exprime pas d'inquiétude. Il autoriserait volontiers ses enfants à voyager en Chine, dit-il.

Le premier ministre n’a aucune préoccupation de sécurité quant à la province chinoise Guangdong où son gouvernement concentre ses missions commerciales. Il dit que la ville de Guangzhou est extraordinaire et que cette région offre un merveilleux aperçu de la culture chinoise.

Des entreprises canadiennes brassent des affaires florissantes en Chine malgré les tensions entre les deux pays, indique M. McNeil.

Les tensions se font sentir depuis l’arrestation de la directrice financière de l’entreprise chinoise Huawei, Meng Wanzhou, à Vancouver en décembre 2018 à la demande des États-Unis. Les deux Canadiens Michael Kovrig et Michael Spavor ont été arrêtés en Chine quelques jours plus tard. Les autorités chinoises réclament la libération de Mme Meng et disent soupçonner les deux détenus canadiens d'activités mettant en danger la sécurité nationale du pays.

Stephen McNeil.

Stephen McNeil a fait huit voyages en Chine à titre de premier ministre de la Nouvelle-Écosse.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Les gouvernements des deux pays vont résoudre leurs différends, affirme Stephen McNeil, en ajoutant qu’il faut continuer entre-temps de tisser des liens économiques avec la Chine.

Le gouvernement provincial a l'objectif d'attirer 50 000 visiteurs chinois par année d'ici 2024. La province en reçoit environ 5000 par année à l’heure actuelle.

Le but est d’accueillir deux vols nolisés par semaine du début de mai jusqu’à la fin d’octobre chaque année, précise la présidente-directrice générale de Tourisme Nouvelle-Écosse, Michele Saran.

Elle reconnaît qu'atteindre cet objectif est un défi, mais elle croit que c'est possible si le projet pilote annoncé par le gouvernement remporte du succès.

Les vols annoncés pour l’automne prochain seront effectués dans un Boeing 787-9. Stephen McNeil croit qu’il sera facile de vendre tous les billets pour ces deux vols.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouvelle-Écosse

Tourisme