•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Objectif atteint lors du 14e Déjeuner flocons de neige

Des gens rassemblés au 14e Déjeuner flocons de neige au Centre Pauline-Charron.

Des gens rassemblés au 14e Déjeuner flocons de neige, au Centre Pauline-Charron

Photo : Radio-Canada / Antoine Trépanier

Radio-Canada

Le 14e Déjeuner flocons de neige, au profit de l'organisme Partage Vanier, a permis d'amasser plus de 47 000 $, selon le Centre des services communautaires de Vanier.

L'événement annuel organisé par le Centre permet à Partage Vanier d'amasser des fonds pour venir en aide aux familles dans le besoin.

L'objectif de la campagne cette année était de recueillir 45 000 $. En 2018, l'événement avait permis d'amasser 50 000 $.

Partage Vanier vient en aide à 450 familles, dont 275 enfants, chaque mois dans le quartier Vanier, à Ottawa. Comme l'explique Helena Arruda, directrice des services communautaires au Centre, les besoins peuvent varier selon les situations familiales.

Il y a des gens qui vivent des situations temporaires, mais il y a des gens qui vivent aussi sous le seuil de la pauvreté, rappelle-t-elle.

Ils peuvent recevoir des denrées une fois par mois, des fois ça fait un peu partie de l'épicerie, malheureusement.

Helena Arruda, directrice des services communautaires au Centre des services communautaires de Vanier

L'organisme veut, cette année, intensifier les efforts afin que les enfants et les familles aient accès à des aliments sains. Une programmation de cuisines collectives pour les familles habitant les logements d'urgence du chemin Montréal est en préparation.

Des bénévoles, dont le conseiller municipal Mathieu Fleury, participent au Déjeuner flocons de Neige.

De nombreuses personnes – dont le conseiller municipal de Rideau-Vanier, Mathieu Fleury – étaient présentes à la 14e édition du Déjeuner flocons de neige.

Photo : Radio-Canada / Antoine Trépanier

Pour le conseiller municipal du quartier Rideau-Vanier, Mathieu Fleury, le fait que des enfants vont à l'école le ventre vide est inadmissible.

Pour moi, c'est inacceptable dans notre capitale, une capitale riche, d'encore avoir ce genre de problème, a-t-il fait valoir lors de son passage à l'événement.

Le déjeuner s'est déroulé de 7 h à 10 h au Centre Pauline-Charron.

Avec les informations d'Antoine Trépanier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Pauvreté