•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mégahôpital de l’Enfant-Jésus : des médecins veulent un arrêt de tramway

La phase 1 des travaux est achevée à 60 %.

Photo : Société québécoise des infrastructures.

Radio-Canada
Mis à jour le 

Avec 6500 employés et des dizaines, sinon des centaines de milliers de patients par année, des médecins jugent qu’il est inconcevable que le tramway de Québec ne desserve pas le mégahôpital de l’Enfant-Jésus, dont l’ouverture complète est prévue en 2025.

On s’est fait dire, au mois de mai je pense, que le tracé était définitif. Je pense qu’il faut quand même, tant qu’on n'a pas commencé à construire, se poser d’autres questions, soulève l’hématologue Robert Delage.

Le médecin spécialiste est cosignataire d’une lettre d’opinion signée par trois médecins et publiée dans le journal Le Soleil jeudi matin.

Lui et ses collègues soulignent que l’arrêt le plus près sera un arrêt du trambus, au carrefour du boulevard Henri-Bourassa et du chemin de la Canardière, à environ 800 m de la porte d’entrée principale du nouveau complexe hospitalier.

Côté tramway, l’arrêt proposé est sur la 1re Avenue, à proximité de la 22e Rue, soit à plus de 1 km de l’Enfant-Jésus.

Bien que cela représente seulement de 10 à 15 minutes de marche, la distance peut être difficile à franchir pour une clientèle vulnérable, surtout en hiver.

Si on doit faire de nombreux transferts pour arriver à l’hôpital, vous pouvez être certains que les gens vont reprendre leur voiture, affirme Robert Delage.

Regardez à Montréal, le CHUM a sa station de métro, le CUSM a sa station de métro. Ça fait en sorte que ça donne un accès aux patients et un accès qui est confortable.

Robert Delage, hématologue

Collaboration avec le RTC

Le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Québec, qui sera responsable de la gestion du nouvel hôpital, assure travailler en étroite collaboration avec le bureau de projet et le Réseau de transport de la capitale.

L'important pour nous, lors de l'ouverture de l'hôpital, c'est d'avoir la meilleure desserte de transport en commun possible, fait valoir le conseiller en communications Bryan Gélinas.

Il affirme que la direction de l’établissement a les mêmes préoccupations que les trois médecins qui ont fait une sortie publique.

Le porte-parole souligne que le CHU mise sur d’autres options, comme l’autobus traditionnel.

Nous, ce qu'on comprend du bureau de transport structurant, c'est qu'au niveau technique, ce n'était pas possible [pour le tramway] de tourner sur Henri-Bourassa.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Soins et traitements