•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La construction de la garderie de l’Université de Saint-Boniface commencera en mars

René Bouchard sourit. Il est photographié en gros plan avec un sapin de Noël en arrière-plan.

René Bouchard, vice-recteur à l’administration et aux finances de l'Université de Saint-Boniface, indique que la campagne de financement pour la nouvelle garderie sera lancée en même temps que les travaux de construction.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Attendue depuis longtemps, la future garderie de l’Université de Saint-Boniface (USB) verra bientôt le jour. Sa construction commencera dès le mois de mars 2020, annonce le vice-recteur à l’administration et aux finances, René Bouchard.

Ça avance bien, résume le vice-recteur en rappelant que les différents ordres de gouvernements ont confirmé au début de 2019 leur appui financier au projet.

Depuis, nous élaborons les plans détaillés. Nous avons presque fini et nous passerons à l’étape des demandes de propositions des entrepreneurs dans quelques semaines, dit-il.

Le projet a changé au cours des mois : la garderie aura un étage, et un petit stationnement, qui n’était pas prévu au départ, a été ajouté aux plans.

Ces modifications et l’évolution des coûts de construction auront un effet sur le budget, qui est passé de 6,1 millions à 6,6 millions de dollars, explique René Bouchard.

L'étage sera construit en prévision des futurs besoins de l’université. Ce ne sera pas développé, mais la coquille sera là, explique René Bouchard en précisant que la construction des deux étages dès le départ est plus économique. On va épargner beaucoup d’argent en le faisant tout de suite, dit-il.

Quand on a élaboré les plans, on a regardé en détail les espaces nécessaires pour la jeune enfance et ce qui est requis pour le personnel de la garderie , ajoute-t-il.

La future garderie accueillera 80 enfants, dont 16 bébés. Environ 20 personnes y travailleront.

L’USB devra faire appel au public pour appuyer ce projet. La campagne de financement sera lancée en mars, en même temps que la construction.

Nous croyons à l’importance de desservir en français les jeunes familles, affirme René Bouchard. Au début du projet, rappelle-t-il, les listes d’attente pour des places de garderie en français dépassaient les 800 places.

Les familles finissent par placer leurs enfants dans des garderies anglophones. Avec ce projet, l’USB tente de faire sa part pour remédier à cette situation, conclut le vice-recteur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Éducation