•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Irving devrait dédommager Baker-Brook, selon le maire

La scierie de Baker-Brook, une propriété de J. D. Irving depuis 2006, a été fermée définitivement le 1er novembre 2019.

Photo : Radio-Canada / Bernard LeBel

Radio-Canada

Le maire de la Communauté rurale de Haut-Madawaska au Nouveau-Brunswick réitère sa demande à l'entreprise J.D. Irving de rétablir l'allocation de bois qu'elle avait transférée à Saint-Léonard en 2006. Jean-Pierre Ouellet a une preuve – une lettre du gouvernement de 2006 – démontrant que le transfert de l'allocation de bois à une autre usine Irving était conditionnel au maintien des emplois à Baker-Brook. Une condition qui n'a pas été respectée, alors que tous les travailleurs ont été licenciés à la fermeture de l'usine en novembre dernier.

En octobre 2006, alors que Donald Arseneault était ministre des Ressources naturelles, Irving avait demandé et obtenu le feu vert du gouvernement pour que le volume de bois scié à l'usine de Baker-Brook soit scié à une autre scierie Irving, à Saint-Léonard.

Le maire Jean-Pierre Ouellet en train de lire une lettre.

Le maire Jean-Pierre Ouellet a obtenu une lettre officielle du gouvernement du Nouveau-Brunswick de 2006 signée par Donald Arseneault et qui approuve le transfert de bois vers la scierie de Saint-Léonard.

Photo : Radio-Canada / Bernard LeBel

Il y a quelques semaines, Donald Arseneault a nié sur les ondes de Radio-Canada avoir approuvé ce transfert.

Mais Jean-Pierre Ouellet a mis la main sur un document d'archives du 17 octobre 2006, une lettre officielle du gouvernement du Nouveau-Brunswick adressée au vice-président de J.D. Irving.

Comme cette demande bénéficie tant à Saint-Léonard qu'à Baker-Brook, je suis prêt à l'approuver, en vertu des conditions suivantes, peut-on lire dans cette lettre.

Cette lettre signée de la main du ministre des Ressources naturelles de l'époque, Donald Arseneault, autorise le transfert de l'allocation de bois de Baker-Brook à Saint-Léonard. Elle fait aussi état de plusieurs conditions, l’une d’entre elles étant le maintien de 35 emplois à l’usine de Baker-Brook.

Cette approbation est conditionnelle au maintien de 35 emplois à l'usine de Baker-Brook.

Donald Arseneault, dans une lettre adressée au vice-président de J.D. Irving en 2006

Or voilà que 13 ans plus tard, cet engagement se trouve bafoué, selon le maire, l’usine ayant été fermée sans compensation pour la communauté ni pour les 65 travailleurs qui ont perdu leur emploi.

En 2007, plusieurs communautés du Nouveau-Brunswick ont obtenu une compensation financière du gouvernement de 10 $ par mètre cube de bois lorsque des scieries ont fermé.

Jean-Pierre Ouellet souhaite obtenir une compensation financière du même ordre pour sa communauté.

Selon lui, le sujet sera discuté lors d'une rencontre la semaine prochaine avec des fonctionnaires au ministère des Ressources naturelles.

Historique de la scierie :

  • Avril 2006 : Irving achète la scierie Bowater à Baker-Brook.
  • Octobre 2006 : Irving transfère l'allocation de bois de la scierie de Baker-Brook à une autre de ses scieries, à Saint-Léonard.
  • Octobre 2019 : Irving annonce la fermeture de la scierie, qui employait 65 travailleurs.
  • Novembre 2019 : Irving ferme la scierie et entame son démantèlement.

L'usine de rabotage et le séchoir à bois sont toujours en activité. Les équipements seront relocalisés dans une autre scierie de la forestière.

Le maire de la Communauté rurale de Haut-Madawaska garde peu d'espoir quant à une possible réouverture de l'usine. Les possibilités de relancer l'usine en tant qu'une usine de sciage [sont] probablement minimes, regrette-t-il.

Avec les informations de Bernard LeBel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Industrie forestière