•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Itinérance : Edmonton reproche à la province son manque de soutien

Des personnes dans le besoin assises sur des garde-fous de béton près du centre-ville d'Edmonton.

Les personnes dans le besoin sont nombreuses à proximité du centre communautaire Boyle Street.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Radio-Canada

Le conseil municipal d’Edmonton accuse le gouvernement Kenney de ne pas en faire assez pour venir en aide aux sans-abri et se prépare à mettre en place son propre plan d’action.

Mercredi, le conseil municipal d'Edmonton a demandé à son administration d’élaborer un plan détaillé pour accélérer la disponibilité de nouveaux logements temporaires. Le plan, attendu pour le mois de mars prochain, devra comprendre une estimation du coût total.

Nous n’avons pas de soutien au sein de l’Assemblée législative sur ce dossier, a dit le conseiller Michael Walters mercredi. Cela fait longtemps que nous demandons à la province de faire son travail. Je propose que nous étudiions ce que cela nous coûterait de le faire nous-mêmes.

M. Walters conteste la position de Kaycee Madu, ministre albertain des Affaires municipales, sur les dépenses engagées par la Ville d’Edmonton.

Lors d’une intervention devant la Chambre de commerce d’Edmonton mardi, le ministre aurait mis en garde le conseil municipal au sujet des discussions budgétaires de la semaine prochaine.

Je pense qu’il est temps qu’il arrête de nous donner des leçons et qu’il commence à écouter notre communauté et à nous aider à résoudre ce problème, a déclaré M. Walters.

Plan moyen de Michael Walters en point de presse.

Le conseiller municipal Michael Walters estime que le gouvernement albertain ne fournit pas assez de financement pour résoudre le problème de l'itinérance.

Photo : Radio-Canada / Axel Tardieu

Le conseiller Scott McKeen, qui se bat depuis des années pour régler le problème de l’itinérance dans la circonscription 6, pense aussi que la Ville doit trouver ses propres solutions.

Je pense qu’Edmonton doit comprendre que, si nous voulons régler ce problème, nous ne pouvons pas compter sur le gouvernement Kenney, a-t-il affirmé.

Chaque année, la Ville dépense des millions de dollars pour des appels liés à l'itinérance auxquels doivent répondre ses pompiers et ses policiers, selon M. McKeen. Le nettoyage des campements construits par les sans-abri coûte également 1,8 million de dollars tous les ans.

Le bureau du logement et de l'itinérance de la Ville propose plusieurs options aux élus dont des logements temporaires dans des caravanes ou des constructions modulaires, ou encore la construction accélérée de logements permanents. Les coûts de ces diverses options varient de 1,1 million de dollars à 8 millions de dollars, et ce, sans compter les frais de fonctionnement.

Quatre emplacements ont été définis pour la construction de logements sociaux permanents, mais Edmonton souhaite qu'ils restent confidentiels jusqu’à ce que le financement soit confirmé.

Avec les informations de Natasha Riebe

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Politique municipale