•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les primes d'assurance maladie n'existeront plus à compter de janvier

Plusieurs intervenants, dont John Horgan, Carol James et Adrian Dix sont assis derrière une table.

Le premier ministre, John Horgan, la ministre des Finances, Carole James, et le ministre de la Santé, Adrian Dix, officialisent en conférence de presse la fin des primes pour l'assurance maladie en Colombie-Britannique.

Photo : Radio-Canada / Timothé Matte-Bergeron

Radio-Canada

Les Britanno-Colombiens ne payeront plus de primes d'assurance maladie provinciale (MSP) à compter du 1er janvier 2020, a annoncé le premier ministre, John Horgan, accompagné de la ministre des Finances, Carole James, et du ministre de la Santé, Adrian Dix. Le gouvernement néo-démocrate réalise ainsi une promesse faite en 2017.

La Colombie-Britannique est la seule province canadienne à encore demander une prime mensuelle aux habitants pour assurer leurs soins de santé.

La ministre des Finances, Carole James, se dit heureuse d'annoncer ce changement. Je suis très fière de vous annoncer que le 1er janvier arrive à grands pas. Il n’y aura plus de primes d'assurance maladie dans cette province, déclare-t-elle.

L’élimination des cotisations mensuelles rendra le quotidien des Britanno-Colombiens financièrement plus abordable, selon le ministre de la Santé, Adrien Dix. Les particuliers pourront économiser jusqu'à 900 $ par an, et les familles, jusqu'à 1800 $ par an, une fois la mesure en place.

Les primes d’assurances maladie rapportent 1,2 milliard de dollars à la province. Comme nouvelles sources de revenus, le gouvernement prévoit doubler les frais de couverture des soins de santé pour les étudiants étrangers et faire contribuer les entreprises.

Les entreprises

La province veut obliger les employeurs à payer une taxe de 2 % sur la masse salariale quand celle-ci est supérieure à 500 000 $.

Les entreprises dont la masse salariale est située entre 500 000 $ et 1,5 million de dollars bénéficient d'un taux réduit.

À l'intention des entreprises qui seraient inquiètes de cette imposition,e premier ministre se veut rassurant : En fait, 85 % des petites entreprises en Colombie-Britannique n’auront pas à payer la EHT [impôt des employeurs pour la santé]. Ces entreprises n’auront plus le fardeau des primes MSP, dit-il.

La mesure réduira le fardeau fiscal des Britanno-Colombiens et des entreprises de 800 millions de dollars annuellement, affirme la province.

Les étudiants étrangers

Depuis le 1er septembre, tous les élèves étrangers, de la maternelle à la douzième année, ainsi que les étudiants inscrits dans programmes d'enseignement postsecondaire paient des frais mensuels de 37,50 $ pour la couverture des soins de santé.

Avec l’abolition des primes MSP en 2020, les frais de couverture des soins de santé atteindront 75 $ par mois pour les étudiants étrangers.

Selon le ministre de la Santé, Adrian Dix, cette nouvelle source de revenus va engendrer 29 millions de dollars en 2019, et 70 millions de dollars en 2020. Cette augmentation de frais d’assurance des soins de santé concerne environ 90 000 étudiants et élèves étrangers.

Un rappel

Les Britanno-Colombiens devront s'assurer que leurs cotisations seront payées jusqu'au 1er janvier 2020, dit la province.

Ils devront également continuer de suivre les procédures habituelles d'inscription comme fournir une preuve d'identité ou indiquer un changement d'adresse.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Politique provinciale