•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quel avenir pour la célèbre avenue Stephen de Calgary?

L'intersection de l'avenue Stephen et de la 1re Rue, au centre-ville de Calgary.

L'avenue Stephen a la réputation de se vider après la fermeture des bureaux.

Photo : Google Street View

Radio-Canada

Devant un taux de commerces vacants qui a bondi de 50 % depuis 2015 dans l'avenue Stephen et qui est parmi les plus élevés de Calgary, la Ville se demande comment modifier la seule rue piétonnière du centre-ville pour la rendre plus conviviale pour les résidents, les touristes et les commerçants.

Des séances de consultation publiques visant à recueillir les commentaires des habitants et à discuter des possibilités de réaménagement de l’avenue sont en cours cette semaine à la mairie.

Nous pensons qu'il est possible d'apporter une nouvelle énergie, de nouvelles expériences et une nouvelle attention à Stephen Avenue, explique Marco De Iaco, directeur général de l’Association du centre-ville de Calgary, qui représente les entreprises qui souhaitent voir un changement.

Selon lui, beaucoup de changements sont nécessaires, mais il faut d’abord trouver un consensus sur des questions clés.

Nous pensons qu'il est important de revoir toute l'avenue.

Marco De Iaco, directeur général de l’Association du centre-ville de Calgary

Manifestations culturelles, festivals, art?

Broque Parksk, un étudiant en quatrième année d’études urbaines de l’Université de Calgary et résident du centre-ville, était présent à l'une des consultations.

Broque Parksk face à une caméra.

Broque Parksk, un résident du centre-ville.

Photo : Radio-Canada / Dave Gilson

Il aimerait que l'axe traversant le centre-ville soit réaménagé d'un bout à l'autre, et que les espaces pour piétons et pour cyclistes soient améliorés.

Je pense cela pourrait aussi être un bon moyen d’attirer de nouvelles personnes, dit-il.

Selon Margaret Ellis, qui habite le centre-ville depuis 1993, plus l’avenue attirera de petits commerces, plus elle sera vivante.

Nous avons un bon nombre de personnes à l'heure du déjeuner. Donc, nous avons quelques restaurants, mais nous avons aussi besoin d'autres types de commerces, confie-t-elle.

L'accès à la rue, aux stations de transports en commun et aux stationnements à proximité de l'avenue a également été évoqué durant les consultations.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Urbanisme