•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les meilleurs fondeurs de la planète de retour à Québec en mars 2020

Alex Harvey s'accroupit dans une descente lors de l'épreuve de poursuite de la Coupe du monde de ski de fond à Québec.

Alex Harvey lors de l'épreuve de poursuite de la Coupe du monde de ski de fond en 2019 (archives)

Photo : AFP / MARTIN OUELLET-DIOTTE

Radio-Canada

La Coupe du monde de ski de fond s’arrêtera sur les Plaines d’Abraham une fois de plus le temps de deux épreuves les 14 et 15 mars 2020. Les compétiteurs s'élanceront pour deux épreuves sprint, en style classique le samedi et en style libre le lendemain.

Les courses de qualifications ainsi que les finales seront présentées sur un parcours de 1,5 kilomètre.

À la retraite depuis la fin de la saison dernière, qui s’était conclue sur ces mêmes plaines, Alex Harvey sera absent du peloton en 2020, mais l’ancienne gloire du ski de fond canadien sera tout de même bien présente pour l’occasion.

Il agira comme porte-parole de l'événement, une belle occasion pour lui de revivre de grandes émotions.

« J’ai tellement eu de bons souvenirs ici à Québec l’an passé, mais aussi les autres années avant. Cette année, ce sera différent d’être de l’autre côté de la clôture, mais ce sera une nouvelle expérience. »

« J’ai surtout hâte de revoir les compétiteurs qui sont devenus mes amis au fil du temps et avec qui je suis demeuré en contact [après ma retraite] », insiste Harvey.

Le succès sans Alex

Les organisateurs estiment que plus de 70 000 spectateurs s’étaient déplacés en mars dernier pour assister aux finales de la Coupe du monde.

La présence d’Alex Harvey a certainement convaincu bon nombre d’entre eux de se masser le long du parcours pour encourager le champion local.

Le Québécois est convaincu que les amateurs seront au rendez-vous malgré son absence sur la ligne de départ.

« Le site est tellement unique. Avoir une coupe du monde au centre-ville, comme ça, qui s’étale sur trois journées d’activités avec deux journées de compétitions internationales, en plus que ce soit gratuit, c’est un divertissement. »

Avoir quelqu’un de la place qui a des chances de gagner, c’est la cerise sur le sundae, mais ça reste que ce sont le meilleurs au monde.

Alex Harvey

Toujours fan de ski

Alex Harvey terminera ses études en droit ce mois-ci et déjà, un emploi l’attend en janvier.

Malgré son horaire chargé, il dit s’être payé plusieurs sorties en ski au mont Sainte-Anne et surtout, il ne manque rien des courses du circuit de la coupe du monde.

« Je ne regarde pas les courses en direct, mais je suis en différé. La semaine dernière, c’était les courses en Finlande et je regardais ça au déjeuner avec Sophie et on faisait des paris pour voir qui allait gagner. Je suis encore excité par le ski de fond, mais d’une façon différente. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Ski de fond