•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Anthony Rota : « Je représente encore les gens de Nipissing-Timiskaming »

Un homme debout devant un fauteuil vert.

Le député libéral de Nipissing-Timiskaming, Anthony Rota, s’est dit fier d’être le premier Canadien d’origine italienne à être élu à la présidence de la Chambre des communes.

Photo : Chambre des communes

Radio-Canada
Mis à jour le 

C’est un député du Nord de l’Ontario qui a été choisi jeudi nouveau président de la Chambre des communes.

Invité à l'émission Le matin du Nord, Anthony Rota a expliqué le nouveau rôle qu'il assumera à Ottawa.

Anthony Rota ne croit pas que la présidence de la Chambre des communes va changer quelque chose par rapport à son rôle de député.

La chose importante pour moi est que le niveau de connaissance a grimpé par rapport à Nipissing-Timiskaming, car les gens peuvent voir d’où vient le Président, dit-il. Ça nous donne un peu plus de visibilité.

Un homme avec lunettes en habit officiel.

Anthony Rota a déjà été vice-président adjoint de la Chambre des communes.

Photo : The Canadian Press / Sean Kilpatrick

Je suis encore le député de Nipissing-Timiskaming et je représente les gens de Nipissing-Timiskaming.

Anthony Rota, Président de la Chambre des communes

M. Rota l’a remporté au terme d’un vote par l’ensemble des 338 députés.

Anthony Rota faisait la lutte à quatre autres candidats, dont le président sortant, Geoff Regan.

Merci de la confiance que vous me faites, a dit le député Rota. J’espère que je ne vous décevrai pas. Je promets d’être juste et impartial et de faire de mon mieux dans cette Chambre.

Faisant allusion aux débats qui peuvent parfois être très animés, M. Rota avait une faveur à demander aux députés jeudi.

Quand vous vous levez pour parler, faites seulement vous assurer que nos amis, nos familles, nos enfants et nos parents soient fiers de nous. C’est tout ce que je demande, dit-il.

Une marche à suivre, réclame la circonscription

Le président de la Chambre des communes ne participe jamais au débat et ne vote qu’en cas d’égalité des voix.

Le maire de la ville de North Bay, Al McDonald, ne s’en dit pas particulièrement inquiet. Il indique toutefois que la municipalité qu’il dirige prévoit mettre sur pied de nombreux projets et compte sur l’appui du gouvernement fédéral et du député Rota.

Le maire de North Bay Al McDonald.

Al McDonald est maire de North Bay, dans la circonscription de Nipissing-Timiskaming.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Grégoire

On doit déterminer la personne à qui nous devrons nous adresser : est-ce le président de la Chambre ou y aura-t-il une autre personne avec qui nous devrons communiquer? Je vais devoir m'asseoir avec [Anthony Rota] pour voir comment les choses se dérouleront dorénavant, affirme-t-il.

« Une page d'histoire », selon la communauté italienne

Très ému, Anthony Rota s'est dit, dans son discours, très fier de devenir le premier président [de la Chambre des communes] d'origine italienne.

Un fait qui réjouit également la communauté italienne de North Bay, où réside le député.

Nous sommes fous de joie. C'est non seulement une nouvelle page d'histoire qui s'écrit, mais il apporte aussi ce dont on a besoin au Canada en ce moment : l'unité. Notre mandant au club est de renforcer les liens entre toutes les personnes qui rendent ce pays unique, note le président du club italien Davedi de North Bay, Vince Orlando.

Francophilie et multiculturalisme

Anthony Rota est non seulement bilingue, mais il parle couramment l'italien et l'espagnol.

Je me considère francophone. Par définition, je pense que je suis francophile. Ma mère me parlait en italien, mon père me parlait en anglais et j’ai fréquenté l’école française du jardin d’enfance à la 13e année. Mon épouse est aussi francophone. Notre famille est mélangée, a-t-il expliqué.

Un peu anglais, un peu italien, un peu français, l’on vit dans le multiculturel.

Anthony Rota
Anthony Rota est le député fédéral de la circonscription de Nipissing-Timiskaming.

Anthony Rota a représenté la circonscription de Nipissing-Timiskaming à Ottawa d’abord de 2004 à 2011, avant d’être élu de nouveau en 2015 et lors du plus récent scrutin fédéral en octobre 2019.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Grégoire

Rôle du président

Il incombe au président d’interpréter les règles et les traditions écrites ou non de la Chambre des communes.

Ses décisions doivent être impartiales et il doit maintenir l'ordre, tout en défendant les droits et privilèges des députés, dont le droit de parole.

En plus de maintenir l’ordre dans la Chambre des communes, Anthony Rota aura des fonctions diplomatiques et gérera un budget de 500 millions de dollars.

La présidence est généralement occupée par un député du parti au pouvoir.

Mais dans le contexte d’un gouvernement minoritaire, cinq candidats des partis libéral, progressiste-conservateur et néo-démocrate tentaient leur chance, notamment Carol Hughes, la députée d’Algoma-Manitoulin-Kapuskasing.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique fédérale

Politique