•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des gnomes pour éliminer le sans-abrisme

Lylia tient une de ses cartes dans sa main, sur laquelle elle a dessiné un gnome qui ressemble au père noël.

Lylia Essaddam, 11 ans, illustre des gnomes sur des cartes de souhaits qu'elle vend pour venir en aide aux démunis.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

Frédéric Pepin

À l’aide de peinture à l'eau et de coups de crayon, une fillette de 11 ans de Kingston illustre des gnomes, des petits personnages de contes féériques, dans un effort sans relâche pour venir en aides aux plus démunis de la région. L'initiative a même attiré l'attention de la gouverneure générale du Canada.

Lylia Essaddam fabrique des cartes de souhaits sur lesquelles elle dessine des gnomes. Un projet qu’elle a entamé en novembre 2018 après avoir été sensibilisée au sans-abrisme dans la région de Kingston. Depuis, elle a vendu des centaines de cartes.

Je voulais les aider parce que ce n’est vraiment pas bien pour les sans-abris de rester dehors quand il fait vraiment froid.

Lylia Essaddam, Gnome for a Home

L'initiative qu’elle nomme Gnome for a Home est désormais bien connue dans la région. Les cartes qu'elle dessine à la main sont vendues 5 dollars chacune. Pour cette saison festive, elle propose aussi des calendriers et des sacs réutilisables, sur lesquels sont imprimées ses créations, grâce à des partenariats avec des entreprises locales.

Derrière Lylia, une plaque commémorative et une photo de la gouverneure générale Julie Payette dans son costume d'astronaute.

Lylia a reçu une bourse du maire de Kingston et un message dédicacé de la gouverneure générale du Canada Julie Payette.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

L'initiative retentit jusqu'à la gouverneure générale du Canada

Entre décembre 2018 et mai 2019, elle a amassé 5000 dollars. Son dévouement et sa persévérance font énormément jaser dans la région.

Lylia a reçu une bourse du maire de Kingston et une mention spéciale du député Mark Gerretsen en Chambre des communes. La gouverneure générale du Canada Julie Payette lui a même envoyé une photo dédicacée pour souligner son altruisme.

Une grande photo de Julie Payette dans son costume d'astronaute. La gouverneure générale y a écrit : « Bravo pour Gnome for a Home! ».

Le message qu'a reçu Lylia de la part de la gouverneure générale du Canada.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

J’aime faire les cartes et donc tout ce qui se passe, c’est vraiment excitant. Je me sens vraiment bien et j'ai le sentiment que je suis entrain d’aider les sans-abris.

Lylia Essaddam, Gnome for a Home

La mère de Lylia se dit fière de sa fille, mais aussi heureuse du succès de son initiative qui, selon elle, renforce les valeurs qui lui sont chères.

Lobna lors d'un entretien, devant le foyer de son salon.

La mère de Lylia Essaddam, Lobna Chérif.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

Le message qui lui a été envoyé, c’est que même à ton âge, avec de petits moyens, tu peux changer les choses, dit Lobna Chérif, la mère de Lylia. Et puis ça lui a donné des ailes à Lylia parce que tout d’un coup, elle croit et elle a des rêves. Elle rêve d’un Kingston sans pauvreté, elle rêve d’un monde meilleur. Et ça, pour une enfant de 11 ans, c’est fantastique.

Elle souhaite amasser 2500 $ d’ici le 10 décembre 2019 et remettre cette somme à l’organisme Habitat for Humanity de la région de Kingston.

Habitat for Humanity est un organisme à but non lucratif qui s'associe à des familles, des entreprises, des organisations et des particuliers pour construire des maisons abordables et écoénergétiques. Ces maisons sont vendues à des familles sélectionnées par le biais d’hypothèques à long terme sans intérêt.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Économie sociale et de partage