•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marc-André Barriault veut une première victoire dans l'UFC pour Noël

Le combattant québécois va affronter Jun Yong Park en Corée le 21 décembre prochain

Un combattant d'arts martiaux mixtes reçoit un coup de pied au corps pendant un duel

Marc-André Barriault lors de son combat contre Krzysztof Jotko, à Edmonton, en juillet dernier

Photo : La Presse canadienne / Jason Franson

Jonathan Jobin

Le combattant d’arts martiaux mixtes (AMM)  Marc-André Barriault termine sa préparation à Gatineau en vue de son prochain combat dans l’UFC. Le résident de Québec s’envolera mardi prochain pour la Corée où l’attend son prochain défi à Busan, le 21 décembre. 

À son 3e combat dans l’UFC, Barriault n’a plus de marge de manœuvre après avoir perdu ses deux premiers affrontement dans la plus importante organisation de AMM au monde. Il fera face au combattant coréen Jun Yong Park, qui a une fiche de 10 victoires en 14 combats professionnels. 

C’est un bon match-up pour moi. C’est le genre de combat qui aurait été bon à mon premier combat , mentionne Barriault, faisant référence à ses deux défaites serrées à ses débuts dans l’UFC. 

Je m’en vais là pour démontrer pourquoi ils m’ont signé. Quel genre de combattant je peux être avec un adversaire comme ça. Le gars va vouloir échanger. En plus, il sera chez lui alors il n’aura pas peur de donner un spectacle. Ça devrait donner de belles flammèches, ajoute Barriault, excité de s’envoler bientôt pour l’Asie. 

Deux combattants s'affontent.

Le combattant Marc-André Barriault atteint d'une solide droite son adversaire Andrew Sanchez lors de son premier combat dans l'UFC

Photo : Getty Images / Jeff Bottari/Zuffa LLC

Une préparation hors pair

Le combattant originaire de Gatineau n’a pas lésiné sur les efforts durant sa préparation. Il a effectué un voyage de trois mois aux États-Unis en compagnie de sa conjointe Jade Masson-Wong, lors duquel il s’est entraîné dans de nombreux gymnases réputés. 

Il a notamment fait des combats simulés avec Kevin Gastelum, classé 7e chez les 185 livres de l’UFC.

C’était une quête pour aller chercher de l'expérience. J’ai beaucoup appris sur moi. J’ai fait face à des gars qui mangent et qui respirent le combat. Je suis sorti de ma zone de confort et je suis préparé à justement sortir de la zone en m’en allant en Corée, raconte Barriault.

Deux combattants de AMM prennent la pose pour la caméra

Les combattants Marc-André Barriault et Kevin Gastelum après un entraînement.

Photo : Gracieuseté de Marc-André Barriault

L’athlète de 29 ans a perdu ses deux premiers combats par décisions serrées dans l’UFC. Il ne veut surtout pas se faire jouer le même tour en Corée.

Il fallait que je développe un IQ, quelque chose de différent parce que je ne peux pas me permettre de passer proche cette fois. J’ai décelé les ajustements à faire avant le combat, mais je vais aussi voir les choses arriver plus rapidement pendant le combat, pour m’imposer, explique le combattant. 

Des changements dans son coin

Même s’il n’a pas changé sa garde rapprochée, à Québec, Barriault change un peu la recette dans son coin pour le combat du 21 décembre. Son entraîneur Dany Laflamme fera équipe avec son entraîneur gatinois Sifu Patrick Marcil et son ami de toujours, le combattant Julien Leblanc.

« Sifu dit les choses au bon moment et il y a une énergie qui est irremplaçable pour moi. L’intensité qu’il va apporter va faire sortir la bête qui a été créée ici il y a 10 ans. Elle va sortir au bon moment », dit Barriault, convaincu. 

Deux hommes échangent des coups pendant un entraînement de AMM.

Marc-André Barriault, lors d'un entraînement avec son premier entraîneur, Sifu Patrick Marcil, à Gatineau.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Jobin

Ce sera également le premier combat professionnel de Barriault à l’extérieur du Canada, lui qui a combattu à Ottawa et Edmonton pour ses deux premières sorties dans l’UFC.

Je suis vraiment excité de finalement pouvoir faire mes valises et dire que je m’en vais dans ce beau pays-là. J’ai travaillé fort [...] j’ai hâte d’apporter ça avec moi outre-mer, mentionne t-il.

Le combattant québécois restera en Corée jusqu’au 28 décembre afin de fêter Noël en Asie. Il espère revenir avec dans ses bagages le plus beau cadeau qui soit : une première victoire dans l’UFC.  

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Sports de combat