•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fuite de renseignements personnels à Revenu Québec : l’employée congédiée

Les bureaux de Revenu Québec

Les bureaux de Revenu Québec

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Une employée de Revenu Québec soupçonnée d’être impliquée dans la fuite de renseignements personnels chez son employeur a finalement été congédiée.

La femme de 39 ans a été arrêtée par les policiers en août dernier à la suite d’une enquête de la Sûreté du Québec concernant la fuite de données personnelles de 23 000 employés ou ex-employés travaillant comme prestataires de services pour Revenu Québec.

Bien que l’enquête de la SQ soit toujours en cours, des éléments recueillis dans le cadre de l’enquête interne de Revenu Québec ont mené à la fin d’emploi de la personne responsable du bris de confidentialité survenu cet été, indique par courriel Geneviève Laurier, porte-parole chez Revenu Québec.

Pour l’instant, aucun élément de l’enquête interne n’indique que les données auraient été utilisées à des fins malveillantes ni qu’elles auraient été vendues à des tiers, précise la porte-parole.

Elle ajoute toutefois que seules les conclusions de l'enquête policière pourront assurer de la nature de l'utilisation de ces renseignements. À l’heure actuelle, rien n’indique que cette situation serait similaire à celle vécue par Capital One et Desjardins, conclut Geneviève Laurier.

Le bris de confidentialité chez Revenu Québec concerne des informations sur le nom, le prénom et le numéro d’assurance sociale des employés ou ex-employés. Dans un nombre très restreint de cas s’ajoute la date de naissance ou le salaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Crimes et délits