•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Cour suprême du Canada rejette la demande d'appel de Travis Vader

Un homme à l'extérieur d'un palais de justice.

Travis Vader a été condamné à la prison à vie en 2017.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Cour suprême du Canada a rejeté, jeudi, la demande d'appel de Travis Vader. L'homme a été reconnu coupable et condamné à la prison à vie en 2017 pour les meurtres de Lyle et de Marie McCann.

Lyle et Marie McCann, qui avaient environ 70 ans, étaient en route vers la Colombie-Britannique lorsqu'ils ont disparu à une station-service de Saint-Albert, en Alberta, le 3 juillet 2010. Leur véhicule récréatif a été retrouvé brûlé deux jours plus tard dans un campement près d'Edson, en Alberta. Les corps des deux septuagénaires n'ont jamais été retrouvés.

Le plus haut tribunal du pays n'a pas donné les raisons de son rejet de la demande d'appel.

Une demande d'appel auprès de la Cour d'appel de l'Alberta avait également été rejetée en mai dernier.

Brian Beresh, qui est un des avocats de M. Vader, avait indiqué que son client ferait une demande d'appel à la Cour suprême. Nous sommes déçus, mon client et moi, mais ce n'est pas fini, avait-il dit.

Dans leur demande à la Cour d'appel de l'Alberta, les avocats affirmaient que le juge de première instance avait commis plusieurs erreurs pour déterminer son verdict de culpabilité.

Le juge Denny Thomas, de la Cour du Banc de la Reine, avait d’abord condamné M. Vader pour meurtres au second degré. Il avait basé sa condamnation sur un article inconstitutionnel du Code criminel et avait donc procédé à une substitution de verdict.

Les avocats de M. Vader soutenaient que cette substitution violait le Code criminel et montrait un préjugé de la part du juge.

La Cour d’appel de l’Alberta avait cependant validé le verdict final d'homicides involontaires déterminé par le juge.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Procès et poursuites