•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une application de covoiturage au Manitoba cherche à être plus visible

L'application mobile GoManitoba sur un téléphone intelligent.

Le centre Green Action a lancé l'application mobile et le site GoManitoba en 2017 pour faciliter le covoiturage dans la province.

Photo : Radio-Canada / Kelly Malone

Mohamed-Amin Kehel

Le programme GoManitoba, lancé par le centre Green Action en 2017, vise à faciliter le covoiturage entre les habitants de la province et à promouvoir les moyens de transport alternatifs. Mais, avec seulement 2000 utilisateurs depuis sa création, l’application manque de visibilité et veut attirer de nouvelles personnes.

L’objectif de GoManitoba est d’aider les abonnés à ne pas prendre leur voiture seuls et à promouvoir d'autres moyens de transport comme l'autobus, le vélo et le covoiturage. Sur son site, l'application entend ainsi mettre en relation des personnes qui vivent dans le même secteur pour organiser du covoiturage, mais aussi pour trouver quelqu'un pour être accompagné durant un trajet à pied ou en vélo.

Rémi Dupont utilise GoManitoba depuis deux ans pour se rendre au travail. Ce physiothérapeute effectue régulièrement le trajet entre son domicile, à Winnipeg, et son lieu de travail, à Selkirk, en covoiturage avec un de ses collègues. Ce qu’il apprécie surtout avec GoManitoba, c’est l’outil du site qui lui permet de calculer combien de grammes de dioxyde de carbone il évite de rejeter dans l’atmosphère dans ses trajets. Selon lui, cela lui permet de voir concrètement le bien qu’on fait pour l’environnement.

Ça me montre aussi combien de calories j’ai brûlées lors d’un trajet en vélo, par exemple. Alors, c’est vraiment intéressant.

Rémi Dupont, utilisateur de GoManitoba

Rémi Dupont a découvert l’application par un courriel reçu à son travail, mais avoue que, autour de lui, ce service n’est pas très connu. Il pense que plus de publicité permettrait à GoManitoba d’intéresser un plus grand public.

Aide municipale

Même constat chez Kelly Green, une des membres du centre Green Action, qui trouve que l’application a encore du mal à se faire connaître du grand public. Bien qu'on y offre à l'occasion des jeux-concours ou des vidéos, l'application pourrait faire l'objet de plus de promotion. C’est la raison pour laquelle Green Action a fait appel au conseiller municipal de Saint-Vital, Brian Mayes, pour obtenir un financement.

Ce dernier a ainsi approuvé un financement municipal de 500 $ lundi. Une somme modique, mais il s’agit là d'une façon de soutenir une initiative qui donne aux gens d’autres options pour se déplacer.

Selon Kelly Green, cette aide financière permettra notamment de mettre au point une meilleure stratégie de communication sur les réseaux sociaux et auprès des entreprises de la province.

Nous voulons élargir notre public, car, plus il y a de monde, plus il sera facile de trouver quelqu'un pour nous accompagner en voiture, à vélo, ou pour faire de la marche ou prendre l'autobus.

Kelly Green, membre du centre Green Action

Elle souhaiterait aussi étendre le périmètre géographique du service à l'ensemble du Manitoba puisque, à l’heure actuelle, celui-ci est en grande majorité utilisé par des Winnipégois.

Toutefois, Go Manitoba a dû supprimer le poste du seul employé francophone il y a deux semaines. Une décision qui s'explique, selon Kelly Green, par la perte d’un financement provincial de 100 000 $. Elle avoue que son organisme vit des temps difficiles, mais espère tout de même relever le défi de faire mieux connaître GoManitoba.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Transports