•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Interdiction à vie de posséder des animaux après la saisie de 201 chiens maltraités

Une femme et un chien.

April Dawn Irving a écopé d'une interdiction à vie de posséder des animaux.

Photo : Milk River RCMP/AARCS

Radio-Canada

Une Albertaine a été reconnue coupable de l’une des plus importantes affaires de cruauté animale au Canada, mercredi, par la Cour provinciale de Lethbridge, après que 201 chiens maltraités eurent été saisis dans sa propriété, près de Milk River, en Alberta, en 2015.

Les animaux ont été retrouvés déshydratés, affamés et enchaînés dans la cour d’April Dawn Irving.

Cinq d’entre eux, dont des nouveau-nés, ont été retrouvés morts, l'un au-dessus d'une télévision.

Un seul chien avait accès à de la nourriture, mais pas à de l'eau potable.

Un grand nombre de chiens avaient des blessures. L’un d’entre eux avait récemment été amputé d'une patte et avait été enchaîné à l’extérieur, la plaie toujours ouverte.

Une évaluation psychiatrique a indiqué que la femme de 59 ans n’était probablement pas atteinte de maladie mentale lorsque les chiens ont été saisis.

Les 201 chiens saisis ont été adoptés.

Un documentaire sur la réadaptation des animaux a été réalisé en 2016.

Un chien.

Un seul chien avait accès à de la nourriture, mais pas à de l'eau potable.

Photo : Deanna Thompson

Des antécédents en Saskatchewan

En 2010, plus de 80 chiens avaient été saisis dans la propriété d’April Dawn Irving, près de Foam Lake, en Saskatchewan.

La province lui avait alors interdit de posséder plus de deux chiens à la fois pendant 10 ans.

La femme a fui en Alberta en 2016, après avoir omis de comparaître à deux reprises comme prévu.

En janvier dernier, elle a été arrêtée au Manitoba.

Un comportement odieux, selon le juge

La Couronne a affirmé qu'il s'agissait de l'une des plus importantes affaires de cruauté envers les animaux de l'histoire du Canada

Le juge Derek Redman a déclaré que le comportement de la femme était absolument odieux .

April Dawn Irving n’a pas comparu à la Cour provinciale de Lethbridg mercredi, lorsque la peine a été prononcée.

À la fin du mois de juillet, elle avait plaidé coupable à quatre chefs d'accusation d’avoir mis un animal en danger.

Elle faisait initialement l’objet de 14 chefs d’accusation pour cruauté envers les animaux, dont la plupart ont été abandonnés, après sa reconnaissance de culpabilité.

La Couronne et la défense ont présenté un projet de peine commun, qui comprend une interdiction à vie de posséder des animaux, une amende de 15 000 $ et 2000 $ en supplément.

L'obligation de payer l'amende a été retirée parce qu’elle avait passé six mois en prison avant sa reconnaissance de culpabilité.

Avec les informations de Sarah Rieger

Une femme avec une pancarte.

April Dawn Irving se cache le visage lors d'une comparution devant la Cour provinciale de Lethbridge, en Alberta, le 24 juillet 2019.

Photo : Lara Fominoff/Lethbridge News Now

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Procès et poursuites