•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de 2e mandat pour la conseillère municipale Mariannick Mercure

Mariannick Mercure assise à son siège de conseillère devant son ordinateur, qui parle au micro.

La conseillère municipale Mariannick Mercure a été élue dans le district des Vieilles-Forges en novembre 2017.

Photo : YouTube/Ville de Trois-Rivières

Radio-Canada

La conseillère de Trois-Rivières Mariannick Mercure ne souhaite pas briguer un deuxième mandat lors des prochaines élections municipales, prévues en novembre 2021. Elle en a fait l’annonce jeudi sur sa page Facebook de conseillère municipale du district des Forges.

Elle affirme avoir pris cette décision afin de ne pas laisser son désir de se faire réélire nuire à sa volonté d’être au service du bien commun

Que ce soit conscient ou non, dans ce système-là, le risque est grand de tomber dans la défense d’un intérêt personnel majeur : garder notre job, écrit-elle. C'est une conclusion à laquelle elle est parvenue après avoir parlé à des citoyens désabusés face au système politique.

Beaucoup de monde va en politique pour défendre leurs convictions, mais ces convictions-là se retrouvent souvent grugées par cet intérêt de réélection.

Mariannick Mercure, conseillère municipale du district des Forges

Elle affirme qu’en voulant plaire au plus grand nombre, les élus finissent par stagner dans le statu quo. Elle explique que c'est pourquoi elle a pris, dès le début, l'engagement envers elle-même et envers les citoyens de ne pas briguer un autre mandat.

Mariannick Mercure dit être fière des progrès auxquels elle a contribué au niveau de la sécurité dans les rues, de l’environnement et de la démocratisation de la Ville. Elle compte continuer à travailler sur ces dossiers d'ici la fin de son mandat.

La conseillère municipale du district des Vieilles-Forges est l’une des élues de Trois-Rivières qui a le plus défrayé la manchette depuis les élections de novembre 2017.

Elle a fait l’objet de nombreuses critiques depuis le début de son mandat, notamment au sujet de Vision zéro et lorsqu'elle a apostrophé l’ex-maire Yves Lévesque en critiquant sa présence à la marche sur le climat.

Ces derniers mois, des citoyens sont aussi venus lui témoigner leur appui publiquement lors de séances du conseil municipal.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Politique municipale