•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres propositions lors de la dernière rencontre pour parler d'inondations à Gatineau

Des gens qui regardent des cartes.

Une soixantaine de sinistrés du secteur de Pointe-Gatineau ont pris part à la dernière rencontre de consultations sur la gestion des inondations tenue par la ville mercredi soir.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Une soixantaine de sinistrés du secteur de Pointe-Gatineau ont pris part à la dernière rencontre de consultations sur la gestion des inondations tenue par la ville mercredi soir.

Pendant près de deux heures, ils ont pu proposer des solutions pour mieux protéger leur quartier contre les inondations.

Même s'ils sont conscients que toutes les propositions ne seront pas retenues, plusieurs sinistrés ont applaudi la décision de la Ville de les entendre.

Je suis extrêmement confiante que c’est une démarche qui rassure beaucoup de monde, affirme Magali Renaud, une résidente de la rue Riviera. C’est sûr que d’être entendu, ça nous donne le sentiment qu’on a une part active dans la recherche de solution.

Au total, c’est près de 350 personnes qui ont pris part aux 4 rencontres de consultations qui se sont déroulées dans les secteurs de Gatineau touchés par les inondations.

Plusieurs participants ont profité de ces rencontres pour exprimer leur colère face à la gestion des barrages.

Les explications d’Hydro-Québec ne passent pas, toutes les rencontres commencent comme ça. Les gens disent, nous on pense que c’est la gestion des barrages, il faut parler de ça.

Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau

Malgré tout, le maire croit que l'exercice a été un succès.

Je ne regrette pas du tout qu’on l’ait fait, notre objectif c’est qu’on ait entre les mains chacune des petites ou grandes solutions que les gens ont à proposer pour se protéger de l’eau, je trouvais ça important qu’on les entendent, affirme le maire Pedneaud-Jobin. Mon objectif c’est qu’on soit la ville la mieux équipée au Québec pour que quand le gouvernement du Québec va arriver avec une réglementation, nous on colle nos solutions à ça et on dit ça marche ou ça ne marche pas?

Première rencontre du comité consultatif

Les résultats de ces consultations seront maintenant analysés par les 6 experts qui font partie du comité consultatif mis sur pied par la Ville de Gatineau pour mieux protéger les quartiers des inondations.

La première rencontre de ce comité doit avoir lieu jeudi.

Certains résidents s'expliquent mal toutefois pourquoi la Ville n'a pas jugé bon inclure les sinistrés au sein du comité consultatif.

L’expérience acquise par les gens sur le terrain est irremplaçable, on a vu de tout, explique Michel Papineau, l’un des sinistrés de la rue Jacques-Cartier. Demandez à des citoyens, des gens éclairés, ils vont juste écouter et vont vous dire, non ça ne fonctionne pas ça on a essayé ça, ça pourquoi on ne fait pas ça. Ils vont pousser l’enveloppe un peu.

Le rapport du comité d'experts sera remis au gouvernement qui devrait déposer son plan d'action pour réduire les impacts des inondations l'année prochaine.

Le maire Pedneaud-Jobin espère que Québec agira vite afin de donner des réponses concrètes aux sinistrés dont plusieurs éprouvent toujours de l'angoisse et de la détresse.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Politique municipale