•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fusillade à Fredericton : un rapport de psychiatre retarde les procédures

Matthew Raymond, habillé en orange, les menottes aux poignets, près d'un fourgon cellulaire.

Matthew Raymond lors d'une comparution le 8 février 2019

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Radio-Canada

Les procédures judiciaires sont une fois de plus retardées dans le dossier d'un homme de Fredericton accusé d'avoir tué deux policiers et deux civils dans la capitale du Nouveau-Brunswick en 2018.

Matthew Raymond était présent à la Cour du Banc de la Reine à Fredericton mercredi après avoir suivi un traitement de 60 jours qui comprenait la prise de médicaments antipsychotiques.

Le suspect est accusé d'avoir abattu les policiers Robb Costello et Sara Burns et les résidents Donnie Robichaud et Bobbie Lee Wright, à l'extérieur d'un immeuble à logements le 10 août 2018.

Les deux civils ont été abattus alors qu'ils chargeaient leur voiture et les policiers ont été abattus tandis qu'ils étaient déployés sur les lieux.

Un jury a jugé Matthew Raymond inapte à subir un procès pour quatre chefs d'accusation de meurtre au premier degré en octobre, ce qui a entraîné le traitement de 60 jours.

Cependant, les avocats ont peu progressé mercredi étant donné qu'aucun rapport n'avait été reçu du psychiatre qui traite Matthew Raymond.

Nous attendons des informations de l'hôpital sur les résultats de ces évaluations, a déclaré l'avocat de Matthew Raymond, Nathan Gorham, à l'extérieur du tribunal.

Selon mon expérience, c'est inhabituel. Les médecins fournissent généralement un rapport à ce moment, a-t-il ajouté.

Le juge Fred Ferguson a indiqué qu'il voulait recevoir le rapport la semaine prochaine. L'affaire sera renvoyée devant le tribunal le 18 décembre.

Les avocats et le juge ont souligné que Matthew Raymond, qui avait une apparence soignée et qui est resté discret au tribunal, sera finalement jugé au terme du procès, et qu'un nouveau jury devra être constitué pour ce procès.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Procès et poursuites