•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Discours du Trône : les députés invités à travailler ensemble

Julie Payette est en compagnie de Justin Trudeau quelques minutes avant de lire le discours du Trône.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Yannick Donahue

Justin Trudeau, qui devra diriger un gouvernement minoritaire, place la collaboration au centre de ses actions dans le discours du Trône lu jeudi après-midi par la gouverneure générale Julie Payette, à l'ouverture de la première session de la 43e législature du Canada.

D’entrée de jeu, le premier ministre reconnaît, dans une déclaration en marge du discours, avoir entendu le message envoyé par les Canadiens lors des élections fédérales. Les jeunes comme les aînés veulent que leurs parlementaires travaillent ensemble sur les questions qui comptent le plus pour eux, estime-t-il.

Des voisins qui s’entraident. Qui placent la communauté en premier. Qui trouvent un terrain d’entente, créent des liens et travaillent ensemble. C’est dans cet esprit de collaboration typiquement canadien que le gouvernement et cette législature s’appuieront sur les progrès accomplis lors du plus récent mandat et feront du Canada un pays qui profite à tous les Canadiens, dit-il.

Le chef libéral a annoncé les priorités de son gouvernement pour ce second mandat. Nous avons reçu des Canadiens un mandat pour lutter contre les changements climatiques, renforcer la classe moyenne, avancer sur le chemin de la réconciliation, assurer la santé et la sécurité de la population et positionner notre pays pour réussir dans un contexte mondial incertain, poursuit-il.

Comme promis en campagne électorale, Justin Trudeau compte baisser les impôts de la majorité des contribuables.

Le premier geste de ce gouvernement sera donc de réduire les impôts de tous, sauf des plus riches, pour remettre plus d’argent aux familles de la classe moyenne et à ceux qui en ont le plus besoin.

Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Il prévoit aussi mettre en place des mesures économiques pour aider les citoyens à acheter leur première maison et à trouver des services de garde en dehors des heures d’école.

Il entend continuer à investir dans le logement abordable et à aider les travailleurs à entrer sur le marché du travail, à perfectionner leurs compétences. Dans la même veine, il mentionne au passage que des investissements dans les infrastructures, le transport en commun, les sciences et l’innovation sont à venir.

Parmi les mesures citées pour venir en aide à la classe moyenne, le gouvernement réduira de 25 % les frais de téléphonie cellulaire et de services sans fil. Il bonifiera aussi les pensions des aînés tout comme le salaire minimum fédéral.

Le gouvernement va revoir les règles qui encadrent le nouvel environnement numérique, de manière à ce qu’elles soient équitables pour tout le monde.

Extrait du discours du Trône

À propos du nouvel ALENA, peut-on lire dans le discours, les secteurs soumis à la gestion de l’offre seront pleinement et équitablement indemnisés; en fait, de nombreux producteurs laitiers recevront leur premier chèque ce mois-ci.

En ce qui concerne le fonctionnement du Parlement, le gouvernement proposera des mesures législatives pour rendre le Sénat du Canada de moins en moins partisan.

Les changements climatiques

Justin Trudeau entend poursuivre ses efforts pour lutter contre les changements climatiques. Ce gouvernement continuera d’être un chef de file en mettant un prix sur la pollution et en établissant une cible ambitieuse de zéro émission nette d’ici 2050, déclare-t-il.

Il désire entre autres contribuer à rendre les maisons plus vertes et plus écoénergétiques.

Le gouvernement prendra aussi des mesures pour préserver le patrimoine naturel du Canada. Il protégera 25 % des terres et 25 % des océans du pays d’ici 2025.

Extrait du discours du Trône

Le gouvernement dit vouloir poursuivre ses efforts pour réduire la pollution plastique, faciliter le choix des individus d’utiliser les véhicules zéro émission et venir en aide aux personnes déplacées en raison de catastrophes climatiques.

Il ira de l'avant avec son projet de planter deux milliards d’arbres pour purifier l’air et rendre les communautés plus écologiques.

Les Autochtones

Le gouvernement Trudeau vise aussi à améliorer ses relations avec les peuples autochtones et à épauler ceux-ci.

Nous allons donc continuer de travailler à titre de partenaires en vue de réaliser les priorités distinctes des peuples autochtones. Par exemple, au cours de la prochaine année, nous allons franchir des étapes importantes pour mettre en œuvre la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones, dit le premier ministre.

Plus précisément, le gouvernement poursuivra le travail visant à faire lever tous les avis à long terme concernant la qualité de l’eau potable sur les réserves d’ici 2021 et s’assurera que l’eau soit potable dans les communautés des Premières Nations.

De plus, il travaillera avec les communautés autochtones pour combler le déficit d’infrastructure d’ici 2030 et il continuera à travailler à la mise en œuvre des appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation ainsi que des appels à la justice découlant de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées.

La santé

Le gouvernement libéral compte aller de l’avant avec la création d’une assurance médicaments.

Nous allons travailler en collaboration avec les provinces et territoires pour garantir l’accès à des soins de santé de qualité, y compris une assurance médicaments, assure Justin Trudeau.

Le gouvernement s'attaquera à la dépendance aux opioïdes et à la toxicomanie en soutenant les personnes pour qu'elles obtiennent l’aide nécessaire. Les Canadiens sont bien conscients des grands torts causés par la consommation d’opioïdes au pays. Il faut en faire davantage, et c’est ce que nous allons faire, lit-on dans le discours.

Le gouvernement cherchera à établir des partenariats avec les provinces, les territoires et les professionnels de la santé pour mettre en place des normes en matière de santé mentale dans les milieux de travail, et pour veiller à ce que tous les Canadiens puissent obtenir des soins en santé mentale au moment où ils en ont besoin.

Par ailleurs, M. Trudeau dit vouloir investir pour améliorer les soins de santé mentale et le logement pour les anciens combattants.

Le contrôle des armes à feu

Justin Trudeau réalisera une de ses promesses électorales en prohibant les armes d’assaut au pays. Il entreprendra des démarches en vue de mettre sur pied un programme de rachat.

Il est temps de faire preuve de courage et de renforcer le contrôle des armes à feu.

Extrait du discours du Trône

Nous allons prévenir les effets dévastateurs de la violence armée en interdisant les armes d’assaut de type militaire, indique le premier ministre, ajoutant qu’il souhaite faire adopter d’autres mesures pour lutter contre la violence fondée sur le sexe.

Parallèlement, les municipalités et les communautés qui veulent interdire les armes de poing pourront le faire. On apprend que le gouvernement procédera à des investissements afin d’aider les villes à lutter contre la violence liée aux gangs.

Le gouvernement Trudeau a aussi souligné vouloir défendre la démocratie, les droits de la personne et le respect du droit international. Nous allons aussi renouveler notre engagement à l’égard du maintien de la paix et continuer à aider les personnes les plus vulnérables du monde à atteindre leur plein potentiel, affirme le premier ministre.

Justin Trudeau a aussi laissé la porte ouverte à des initiatives provenant des autres formations politiques. Le gouvernement est réceptif aux nouvelles idées provenant de tous les parlementaires, les parties intéressées, les fonctionnaires et les Canadiens – des idées comme les soins dentaires universels méritent d’être étudiées, et j’encourage le Parlement à le faire, lit-on dans le discours du Trône.

Le premier ministre invite les députés à collaborer et même à soumettre des idées au gouvernement. Que ce soit de lutter contre le blanchiment d’argent ou de rendre les prestations parentales exemptes d’impôt, il y a de bonnes idées dans tous les partis, et ce gouvernement est prêt à apprendre de vous et à travailler avec vous au cours des prochaines années, indique-t-il.

Finalement, le premier ministre lance un appel à la collaboration de tous les parlementaires. Les Canadiens comptent sur nous, et ce plan profitera à tout le monde. Nous avons des intérêts et des objectifs communs. Ensemble, nous pouvons et nous allons relever les défis d’aujourd’hui pour créer un avenir meilleur, conclut-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique fédérale

Politique