•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Basketball : deux joueuses de Québec dans l'oeil d'universités américaines

La joueuse de basketball Rosemarie Dumont à l'entraînement

Rose-Marie Dumont a obtenu une bourse d'études à l'Université Butler, en Indiana. Elle touchera une somme de 67 000 dollars américains par année pour jouer et étudier.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Piedboeuf

Radio-Canada

Deux joueuses de basketball des Dynamiques du Cégep de Sainte-Foy, Rosemarie Dumont et Sabrine Khalifi, attirent l'attention aux États-Unis.

Rose-Marie Dumont a obtenu une bourse d'études à l'Université Butler, en Indiana. Elle touchera une somme de 67 000 dollars américains par année pour jouer et étudier.

Une offre difficile à refuser pour plusieurs raisons.

« Au Canada, je pense qu'on est vraiment de bonnes joueuses, mais honnêtement, je pense que les meilleures sont aux États-Unis », confie-t-elle.

Mais il n'y a pas que la compétitivité, admet la jeune femme, en énumérant toute une liste d'avantages assez attrayants.

« Avoir mes études payées dans une université privée en anglais, c'est vraiment super intéressant. Avoir tous tes repas de payés, avoir de l'argent pour manger sur le campus, de l'argent de poche chaque mois, voyager en avion privé, voir des matchs de la WNBA. »

Pour sa consoeur Sabrine Khelifi, le choix n'est pas encore arrêté.

« C'est vraiment de choisir le meilleur programme de basket et d'école, parce que les études sont très importantes pour moi aussi », indique-t-elle.

Sabrine Khelifi, joueuse de basketball des Dynamiques du Cégep de Sainte-Foy, à l'entraînement

Sabrine Khelifi, joueuse des Dynamiques du Cégep de Sainte-Foy pourrait fort bien prendre le chemin des États-Unis

Photo : Radio-Canada / Guillaume Piedboeuf

L'équipe des Dynamiques du Cégep de Sainte-Foy est une institution dans le monde du basketball collégial québécois.

Si les joueurs masculins partent depuis plusieurs années aux États-Unis, la tendance s'accélère chez les femmes, assure l'entraîneur-chef de la formation.

« De plus en plus, l'exode chez les gars et chez les filles se fait même après le secondaire », illustre Dave Laroche.

Dave Laroche, entraîneur-chef des Dynamiques du Cégep de Sainte-Foy, en entrevue lors d'un entraînement

Dave Laroche, entraîneur-chef des Dynamiques du Cégep de Sainte-Foy

Photo : Radio-Canada

Jusqu'à maintenant, seulement deux joueuses dans l'histoire des Dynamiques ont décidé d'aller jouer dans le circuit américain.

Si la tendance se maintient, les recruteurs du Rouge et Or de l'Université Laval auront fort à faire alors que la formation a toujours misé sur les talents issus du Cégep de Sainte-Foy.

Avec les informations de Guillaume Piedboeuf

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Basketball