•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Débats sur les projets de loi privée pour Gaspé et Murdochville

La tour centrale de l'immeuble, sous un ciel gris.

L’hôtel du Parlement, à Québec, où siège l’Assemblée nationale.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Des projets de loi privée pour Gaspé et Murdochville ont été déposés en Commission parlementaire de l’aménagement du territoire, mercredi, à l’Assemblée nationale.

Ces deux projets de loi devraient permettre aux municipalités de Gaspé et de Murdochville de subventionner l'achat, la rénovation ou la construction de résidences unifamiliales ou de logements locatifs sur leur territoire.

Les maires Daniel Côté, de Gaspé, et Délisca Ritchie-Roussy, de Murdochville, étaient à l'Assemblée nationale pour défendre leurs projets de loi.

À Murdochville, le projet de loi privé prévoit que la Ville pourra verser jusqu'à 10 000 $ de subvention pour l'achat, la rénovation ou la construction d’une résidence unifamiliale et jusqu'à 20 000 $ pour un immeuble de logements multiples.

La mairesse Delisca Ritchie-Roussy a rappelé que sa ville avait failli être rayée de la carte lors de la fermeture de la mine de cuivre en 2002, mais qu'aujourd'hui elle peut compter sur un mouvement en faveur d'une relance économique. On est dans une zone d’espoir. On a des entrepreneurs qui sont en train de nous mettre sur la carte avec le ski hors-piste. Je vous le dis, dans quelques années, on va devenir le centre d’attraction de la Gaspésie.

Maisons à Murdochville.

Murdochville

Photo : Radio-Canada

Dans ce contexte, l'avocat de Murdochville, Conrad Delisle, a soutenu devant les députés qu’il était essentiel que la Municipalité puisse avoir les moyens de relancer son secteur immobilier, bien malmené à la suite du départ de nombreuses familles au début des années 2000.

À l’époque, plusieurs résidences se sont vendues pour une bouchée de pain.

L’entretien au fil des années a fait défaut. On se promène dans la ville et il y a des maisons quasi abandonnées parce que les gens n’y demeurent pas. La population voit ça. L’idée de la Ville, c’est de forcer l’entretien pour que ça n'ait pas l’air d’une ville bombardée ou abandonnée.

Gaspé

En ce concerne le projet de loi de la Ville de Gaspé, le maire Daniel Côté a fait valoir que sa ville avait besoin de ce soutien en raison d’une croissance économique jumelée à un manque criant de logements.

Le projet de loi permettra à la Ville de Gaspé de se doter d’une réglementation correspondant à ses besoins, a expliqué le maire. On a besoin de l’adoption de la loi pour adopter notre règlement municipal, mais par contre ce qu’on anticipe c’est d’y aller principalement par crédits de taxes, mais on veut se garder une marge de manoeuvre pour par exemple s’il y a des terrains municipaux lorgnés par des promoteurs offrir des rabais sur la vente de terrains. On veut faciliter la vie des promoteurs.

Le quartier de Sandy Beach à Gaspé.

Les HLM de Sandy Beach à Gaspé

Photo : Radio-Canada / William Bastille-Denis

Les députés des trois partis politiques présents à la commission parlementaire de l'aménagement et du territoire ont voté en faveur des deux projets de loi qui seront soumis au vote de tous les députés de l'Assemblée nationale d'ici l'ajournement de la session parlementaire vendredi. Leur adoption devrait être une formalité.

Par ailleurs, la députée de Gaspé, Méganne Perry-Mélançon, a indiqué que d'autres municipalités de l'Est-du-Québec, notamment celle des Îles-de-la-Madeleine, pourraient s'inspirer de Gaspé et de Murdochville et inviter l'Assemblée nationale à adopter des projets de loi similaires pour favoriser le développement immobilier sur leur territoire.

Avec les informations de Denis Leduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Politique municipale