•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saskatoon devient membre du Réseau des villes francophones et francophiles d'Amérique

Vue sur la ville de Saskatoon au coucher du soleil.

La Ville des Ponts devient la deuxième municipalité de la Saskatchewan à être membre du Réseau des villes francophones et francophiles d’Amérique.

Photo : iStock

Radio-Canada

Saskatoon est désormais membre du Réseau des villes francophones et francophiles d’Amérique. Elle devient ainsi la deuxième municipalité en Saskatchewan à en être membre, après Prince Albert au mois de mars.

Saskatoon s’est jointe au réseau le 28 novembre, confirme par courriel à Radio-Canada la directrice des communications du Centre de la francophonie des Amériques, Isabelle Laurin.

L’objectif du réseau qui compte plus de 150 membres est de mettre en valeur le patrimoine des villes canadiennes et américaines où on parle le français.

Réactions positives

L’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF) accueille la nouvelle avec enthousiasme, selon un communiqué de presse.

Saskatoon est l’endroit qui rassemble le plus grand nombre de francophones en Saskatchewan, souligne le président de l’ACF, Denis Simard. Nous sommes confiants que la présence de la communauté fransaskoise et la contribution des francophones seront mises en valeur et mieux reconnues.

De son côté, Éric Lefol, directeur de la Fédération des francophones de Saskatoon, estime qu’il s’agit d’une excellente nouvelle.

On a tous célébré, car c’est quand même l’aboutissement de longues années de discussions avec la mairie, de sensibilisation à ce que nous faisons à Saskatoon dans la francophonie, dit-il.

L’avantage d’adhérer à ce réseau, c’est que la ville montre une certaine sympathie, si vous voulez, à la culture francophone et qu’elle mettra en valeur le patrimoine historique de la Ville des Ponts et de ses environs, ajoute Éric Lefol.

D'après les informations de Nicolas Duny

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !