•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le chef de police de Winnipeg déçu du rapport de la Commission de police du Manitoba

Danny Smyth est pris en gros plan, entouré de journalistes.

Le chef de la police de Winnipeg est en désaccord avec la conclusion de la Commission de police du Manitoba.

Photo : Radio-Canada / Warren Kay

Radio-Canada

Le chef de la police de Winnipeg, Danny Smyth, s’explique bien mal l'idée que son organisation ne devrait pas coordonner les initiatives pour rendre le centre-ville plus sécuritaire, comme le suggère la Commission de police du Manitoba dans un rapport rendu public mardi.

Le rapport énonce 27 recommandations, dont la création d’un centre de communications et l’amélioration des patrouilles à pied, tout en concluant que le service de police ne devrait pas en être le meneur.

Je ne sais pas qui devrait être le leader en matière de formation, d’autorité, d’infrastructure, de communication, alors que nous avons tout ce qu’il faut pour assurer la coordination et la communication, a indiqué mercredi M. Smyth, à l’émission Information Radio, sur les ondes de CBC.

Il y a en ce moment beaucoup de choses à régler qui nécessitent l’attention de la police, en collaboration avec les autres organisations mentionnées dans le rapport., a soutenu Le chef de la police

Danny Smyth souligne que des investissements pour aller aux sources socioéconomiques des problèmes doivent être faits en parallèle avec le travail policier, et non l’un ou l’autre.

[Les solutions] ne s’appliquent pas rapidement, elles s’installent sur des générations. En attendant, la police a un rôle important à jouer pour maintenir un sentiment de sécurité.

Danny Smyth, chef de la police de Winnipeg

Le maire de Winnipeg indique pour sa part que la situation nécessite l’attention des gouvernements provincial et fédéral.

Le message général du rapport est que des changements doivent être apportés, a dit Brian Bowman. On ne peut pas toujours faire la même chose et espérer des résultats différents.

Danny Smyth, qui n’avait pas été invité au dévoilement du rapport de Commission de police du Manitoba, entend demander des explications au sujet des recommandations.

Aucun représentant de la Ville n'était présent à la conférence de presse mardi. Le maire précise toutefois qu’il avait été mis au courant de la publication du rapport.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Prévention et sécurité