•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dermatite : 75 % des crèmes et onguents de cortisone potentiellement allergènes

L'épaule d'une femme en gros plan, elle y applique une crème hydratante.

Une femme s'applique une crème pour traiter l'eczéma.

Photo : Getty Images/iStockphoto

Radio-Canada

Une étude menée par l’Université Laval conclut que plus des trois quarts des crèmes et onguents de cortisone prescrits au Canada pour traiter des dermatites contiennent des produits potentiellement allergènes.

On a été étonné d'en retrouver dans autant de produits,, constate la dermatologue Marie-Claude Houle, responsable de l’étude.

Pour arriver à ce constat, les chercheurs ont dressé la liste des ingrédients non médicinaux contenus dans 140 corticostéroïdes. Ils ont par la suite vérifié si ces ingrédients se retrouvaient dans une liste de 28 ingrédients à fort potentiel allergène.

Résultat : il est fort possible de développer une allergie en guérissant une dermatite grâce à ces produits.

Lorsqu’on va traiter notre problème de peau, celui-là ne va pas s’améliorer, mais va plutôt se détériorer, explique la Dre Houle.

Le risque zéro n’existe pas

L’étude montre également qu’il est presque impossible pour une pharmaceutique de créer une crème ou un onguent pour traiter une dermatite qui sera entièrement exempt d’allergènes. Presque tous les ingrédients pourraient causer une allergie. Dire qu’un produit n’est pas allergène du tout, c’est un mythe, précise la Dre Houle.

Cette étude permettra d’aider les médecins à mieux prescrire des onguents et des crèmes pour traiter les problèmes de peau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Soins et traitements