•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

René Arseneault se retire de la course à la présidence de la Chambre des communes

René Arseneault, Député fédéral

René Arseneault

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le député fédéral libéral acadien René Arseneault s’est désisté de la course à la présidence de la Chambre des communes de la 43e législature du Parlement canadien. Il a envoyé un avis aux médias mercredi pour annoncer la nouvelle.

René Arseneault avait manifesté son intérêt à briguer la présidence de la Chambre des communes il y a un peu plus d’une semaine. Mais après réflexion, il a finalement jugé que le devoir de neutralité et d’impartialité de ce poste pouvait nuire aux intérêts de sa circonscription, le Madawaska—Restigouche.

En effet, le député nommé à ce poste doit renoncer à sa participation aux débats, sauf en cas d’égalité des voix.

Après plus d’une semaine de discussions intenses avec mon entourage immédiat, j’en viens à la conclusion que je serai plus utile pour ma circonscription à titre de député qu’en tant que président, dont le devoir de neutralité et d’impartialité lui impose de se retirer de tous les caucus.

René Arseneault, député fédéral de Madawaska—Restigouche

Le président sortant de la Chambre des communes, Geoff Regan, a été réélu dans Halifax Ouest en Nouvelle-Écosse. Mais il n'est pas automatiquement renommé. En entrevue à CBC, il a confirmé son intention de briguer la course pour un deuxième mandat.

Le président de la Chambre des communes a pour rôle de conserver la confiance de la Chambre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Politique fédérale