•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le comité pour une salle d'hémodynamie rencontre à nouveau la ministre de la Santé

La ministre de la Santé, Danielle McCann

La ministre de la Santé, Danielle McCann, a rencontré une deuxième fois en huit mois les membres du comité pour l'implantation d'une salle d'hémodynamie à l'hôpital de Rimouski. (Archives)

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Julie Tremblay

Les membres du comité pour l'implantation d'une salle d'hémodynamie à l'hôpital de Rimouski ont eu une nouvelle rencontre avec la ministre de la Santé, Danielle McCann, mercredi matin, à Québec.

Il s'agit de la deuxième rencontre qu'obtient le comité avec la ministre au cours des huit derniers mois. En plus de 10 ans de revendications, jamais le comité n'avait réussi à dialoguer directement avec un ministre de la Santé des précédents gouvernements.

Déjà, qu'elle accepte la rencontre dans l'horaire chargé de la fin de session, après la période de questions, c'est bon signe. Elle veut garder le contact, a affirmé le député de Rimouski, Harold LeBel, qui a participé à la rencontre.

Harold Lebel est député de Rimouski

Le député de Rimouski, Harold LeBel (Archives)

Photo : Radio-Canada / Denis Leduc

La ministre McCann n'a toujours pas pris de décision concernant l'implantation d'une salle d'hémodynamie à Rimouski, mais elle a fait preuve de beaucoup d'empathie, selon l'un des membres du comité, Gérald Henry.

[Mme McCann] est très sensible aux problèmes qu'on peut vivre en région et je pense qu'elle va tout faire pour essayer de nous donner le mandat d'avoir une salle.

Gérald Henry, membre du comité pour l'implantation d'une salle d'hémodynamie à l'hôpital de Rimouski.

Qu'est-ce que l'hémodynamie?

L'hémodynamie permet de dilater les artères du cœur et de réaliser des examens pour les personnes qui souffrent de problèmes cardiaques. Actuellement, les patients du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie doivent se rendre à Québec pour recevoir ce type de traitement.

Selon M. Henry, la réponse devrait venir d'ici le printemps 2020. La ministre McCann attend toujours le rapport de l'Institut national d'excellence en santé et services sociaux (INESSS) – qui doit faire le portrait de l'ensemble des services en cardiologie à travers la province – avant de se prononcer.

maires et préfets derrière une table

En avril 2019, les préfets et plusieurs maires du Bas-Saint-Laurent se sont prononcés en faveur de l'implantation d'une salle hémodynamie à l'hôpital de Rimouski. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Simon Rail-Laplante

Ce rapport-là, c'est important pour la ministre de le consulter, mais ce n'est pas à partir de là que la décision va se prendre, ce sera à partir de pleins d'autres arguments et on a été capables de lui en amener quelques-uns, a précisé Harold LeBel.

La semaine dernière, on apprenait qu'un mécène, dont l'identité n'a pas été dévoilée, est prêt à investir un million de dollars pour implanter une salle d'hémodynamie à l'hôpital de Rimouski. Québec doit cependant donner son aval au projet pour qu'il se concrétise.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Santé