•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Harold LeBel souhaite créer une fonction de protecteur des aînés

Le député de Rimouski, Harold LeBel au micro, devant plusieurs drapeaux du Québec.

Le député de Rimouski, Harold LeBel, plaide pour la cause de la protection des aînés.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le député de Rimouski, Harold LeBel, a déposé un projet de loi mercredi matin, à l'Assemblée nationale, pour renforcer la protection des personnes aînées.

Le projet de loi 497 vise à modifier la Charte des droits et libertés de la personne et à créer une fonction de protecteur des aînés.

Je veux créer une prise de conscience nationale sur l'importance de défendre les droits des aînés et de s'assurer qu'ils puissent vivre dans la dignité.

Harold LeBel, député de Rimouski

Le travail de la personne qui occuperait ce poste serait consacré exclusivement à la promotion et au respect des droits des aînés, explique le député LeBel.

Une infirmière tient la main d'un aîné.

Une infirmière tient la main d'un aîné.

Photo : iStock

Ce qu'on veut dans le fond, c'est créer un protecteur des aînés qui va être indépendant, précise-t-il, indépendant du réseau de la santé, indépendant du gouvernement. Un protecteur des aînés qui va pouvoir agir dans différents domaines, pas juste dans celui de la santé, mais aussi dans le domaine des transports adaptés, dans différents domaines de la vie des aînés.

Harold LeBel affirme que ce protecteur des aînés pourra non seulement recevoir des plaintes, mais aussi mener des enquêtes pour assurer la sécurité des aînés et faire cesser la maltraitance.

Avec les informations de Julie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Politique provinciale