•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prolongation du contrat entre la Ville de Gatineau et Derichebourg

Deux éboueurs collectent des déchets.

La collecte des déchets encombrants à la suite des récentes inondations a débuté mercredi à Gatineau.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Ville de Gatineau a choisi de se prévaloir de la première année optionnelle prévue à son contrat avec Derichebourg, malgré les ratés récurrents des derniers mois.

Le contrat liant la Municipalité et la compagnie française devait prendre fin en 2021, mais dans un contexte de pénurie de main-d’oeuvre observable partout en province, le coût d’une nouvelle entente aurait pu être supérieur à celle actuelle, a-t-on appris mercredi au comité exécutif.

La Ville voudrait aussi avoir un nouveau plan de gestion des matières résiduelles (PRMR) avant de signer une nouvelle entente. Elle pourrait aussi se prévaloir des deux autres années optionnelles avec Derichebourg.

Le contrat initial entre Gatineau et son sous-traitant est d’une valeur de plus de 40 millions de dollars et est d’une durée de quatre ans.

Des amendes de 43 000 $ ont été imposées à Derichebourg en 2019 pour non-respect de contrat, notamment pour retards de collecte ou pour service non rendu.

Changement aux collectes d’encombrants

Des modifications à l’horaire des collectes spéciales ont été adoptées afin d’amoindrir les problèmes liés à la pénurie de main-d’oeuvre.

Le secteur ouest, de Hull et d’Aylmer, sera desservi les deux premières semaines du mois. Les résidents du secteur est (Gatineau) verront leurs encombrants et résidus de construction ramassés lors des deux dernières semaines du mois.

On sait que l’entrepreneur Derichebourg a de la difficulté à gérer les périodes de pointe, c’est-à-dire quand il y a plus de matières résiduelles à ramasser [...] au lieu que ça soit fait en deux semaines, ça va être fait en quatre semaines, a indiqué le président du comité exécutif, Cédric Tessier.

Cette nouvelle mesure entrera en vigueur après la collecte des arbres de Noël en janvier. Les huit collectes spéciales prévues en 2020 sont maintenues comme prévu.

La Ville a aussi choisi de mandater un service professionnel pour analyser les meilleures pratiques ainsi que ce qui se fait ailleurs au Québec, notamment la collecte mécanisée et la réduction de la fréquence de la collecte du compost l’hiver.

Cédric Tessier répond aux questions des journalistes.

Le président du Comité exécutif de la Ville de Gatineau, Cédric Tessier.

Photo : Radio-Canada

Des retards « acceptables »

En fonction des enjeux mis en lumière, les résidents de Gatineau devront considérer la possibilité d’autres retards dans les collectes.

Des délais de 24 heures, c’est tout à fait possible. Ce qu’on dit aux citoyens, c’est que si la collecte n’est pas passée le jour prévu, de laisser le bac 24 heures plus tard, a ajouté Cédric Tessier.

Le conseiller du district Hull-Wright rappelle que si un bac n’est toujours pas ramassé après ce délai, les Gatinois devraient contacter le 3-1-1 puisqu’il s’agit alors d’un oubli.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Politique municipale