•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

22 équipes ont déjà l'intention de faire la Transat Québec-Saint-Malo

Une équipe de la Transat Québec-Saint-Malo sur l'eau, avec un autre bâteau qui la suit

Une équipe de la Transat Québec-Saint-Malo (archives)

Photo : Crédit : Pierre Bouras

Radio-Canada

Avant même le début de la période d’inscription, 22 équipes ont déjà démontré leur intérêt pour traverser l’Atlantique à la voile à l'occasion de la Transat Québec Saint-Malo.

Pour la 10e année de l'événement, l’organisation remarque déjà un intérêt marqué de la part des participants européens. Il s’agit d’un beau problème, compte tenu des places limitées, selon le directeur général Richard Samson.

On peut prendre un maximum de 40 embarcations puisque le fleuve est spécial à naviguer et en raison de l’accueil du port, explique-t-il en entrevue au micro de Claude Bernatchez.

Richard Samson doit d’ailleurs s’envoler vers Paris pour un salon nautique dans les prochains jours pour faire la promotion de l'événement.

Une grande fête

L’événement, qui n'a pas eu lieu depuis 2016, sera spécial cette année. On va tenter de ne pas de réinventer la roue, mais de faire une grande fête pour la 10e édition, notamment en mettant de l’avant l’historique des éditions précédentes, souligne M. Samson.

Les curieux pourront aussi visiter l’espace Transat, qui regroupera toute la culture de la mer, dont les énergies renouvelables, l’électrification des transports et la biodiversité du Saint-Laurent. Une exposition de photos sur les anciennes courses du Transat sera aussi accessible.

On va aussi produire la pièce de théâtre La promesse de la mer, qui est l’aventure de Mylène Paquette, qui a été mise en scène à Shawinigan, se réjouit le directeur général.

En 2013, Mylène Paquette a réalisé l’exploit de devenir la première rameuse nord-américaine à traverser l'Atlantique Nord en direction est en solitaire.

Transition harmonieuse

La firme Gestev, qui a géré la Transat à deux reprises, s'est retirée de l’organisation en octobre dernier.

La transition a toutefois été harmonieuse. Un beau défi, mais une transition agréable puisque Gestev nous a fourni l’historique de 2012-2016 et on a eu beaucoup de soutien de leur part pour le maintien de la Transat, estime M. Samson.

La Transat 2016 a attiré 24 participants.

La Transat 2016 a attiré 24 participants.

Photo : Bob Sandness\Gilles Boutin

La Transat se tiendra du 2 au 12 juillet 2020, c'est à ce moment que le public pourra admirer les voiliers.

Pour ce qui est du départ, il aura lieu le 12 juillet à Québec. L'arrivée à Saint-Malo est prévue autour du 18 juillet.

Les inscriptions ouvrent officiellement le 7 décembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Voile