•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manque d’effectifs sur les chantiers de construction de la Côte-Nord

Un travailleur de la construction portant un capuchon sous son casque de protection pour travailler par temps froid durant l'hiver et ne pas perdre trop de chaleur par la tête.

Il y a un manque d’effectifs sur les chantiers de construction de la Côte-Nord, conclut l'Association de la construction du Québec (archives).

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Radio-Canada

Il y aurait un manque de plus de 1700 travailleurs de la construction sur la Côte-Nord. C'est l'une des conclusions de l'Association de la construction du Québec (ACQ), qui terminait sa tournée provinciale à Sept-Îles mardi.

Selon l'ACQ, 20 des 26 métiers de la construction sont en situation de pénurie de main-d'oeuvre dans la région.

Une des solutions pourrait être de lever les barrières de mobilité de la main-d'oeuvre, explique l'économiste à l'ACQ, Jean-Philippe Cliche. Un travailleur de la construction ne peut pas travailler n'importe où au Québec, où il veut. Il y a des barrières et les barrières, c'est son lieu de domicile et sa région, affirme l’économiste.

Jean-Philippe Cliche lors du passage de l'Association de la construction du Québec à Sept-Îles.

Jean-Philippe Cliche, économiste, Association de la construction du Québec

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

La FTQ propose une nuance

De son côté, le syndicat de la FTQ-Construction reconnaît que des pénuries ponctuelles surviennent, mais qu'elles sont moins sérieuses que ce qu'évoque l'ACQ.

Des diplômés formés localement peinent toujours à décrocher un emploi dans la région soutient le représentant syndical de l'Association des manœuvres inter-provinciaux, Eddy Langevin. Les Innus, eux autres, ils ont fini. Ils sont diplômés! Quand c'était le temps de les appeler, ils ne les ont même pas appelés, dénonce M. Langevin.

Eddy Langevin rencontré dans une rue de Sept-Îles.

Eddy Langevin, représentant syndical, Association des manœuvres inter-provinciaux

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Un sondage publié en janvier dernier par l'Association des professionnels de la construction et de l'habitation du Québec (APCHQ) dévoilait que près de 9 entrepreneurs en construction résidentielle sur 10 au Québec se disent touchés par la pénurie de main-d'oeuvre.

Avec les informations de Marc-Antoine Mageau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Emploi