•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Survie du Quotidien : la coopérative officiellement fondée

Quatre personnes assises à la table.

Louis Tremblay, Julien Renaud, Maksim Lajoie et Denis Bouchard animent l'assemblée de fondation de la coopérative.

Photo : Radio-Canada / Mélyssa Gagnon

Mélyssa Gagnon

L’assemblée de fondation de la coopérative de solidarité régionale qui deviendra propriétaire du journal Le Quotidien a eu lieu mardi soir à l’hôtel Le Montagnais de Chicoutimi. Le président du Syndicat, Louis Tremblay, a été élu à la tête du nouveau conseil d'administration.

Une cinquantaine d’employés et de membres de soutien qui ont contribué à la campagne de financement ont participé à la rencontre qui avait pour but d’élire le conseil d’administration et de déterminer les statuts et règlements.

La coopérative du Quotidien est la deuxième des six journaux de Groupe Capitales Médias à tenir son assemblée de fondation, après La Voix de l’Est de Granby.

Outre Louis Tremblay, le C.A. est formé de Marc Saint-Hilaire (vice-président), Catherine Morency (secrétaire) et Andréanne Simard (trésorerie). Jean-Benoît Gilbert, Nathalie Gagnon, Dominique Perron et Sarah Tremblay agiront comme administrateurs.

Une affiche sur laquelle il est écrit Je coopère pour Le Quotidien.

L'assemblée a pour but d'élire le conseil d'administration et de déterminer les statuts et règlements.

Photo : Radio-Canada / Mélyssa Gagnon

C’est une étape importante parce que c’est cette coopérative-là qui va devenir propriétaire du journal, a mis en relief le président du Syndicat des employés du Quotidien, Louis Tremblay, peu avant l’assemblée.

Des étapes restent à franchir avant la création officielle de la coop au plus tard le 18 décembre. Le montage financier doit notamment être finalisé. Jusqu'ici, environ 800 000 $ ont été amassés.

On espère de produire encore des journaux dans six mois. Il faut compléter le financement avant, mais ça va très bien. Ça avance. Dans six mois, on va être si possible une entreprise normale qui va fonctionner normalement avec beaucoup moins d’inquiétude. Dans la dernière année, ça n’a pas été facile, convient Louis Tremblay.

Le président du syndicat croit que les inquiétudes se sont atténuées depuis que Desjardins a confirmé qu'elle reconsidérait la possibilité d'investir dans le projet de coop.

La bonne humeur est revenue au journal et ça va mieux, dit-il.

Des personnes assises dans une salle.

L'assemblée de fondation de la coopérative de solidarité du journal Le Quotidien a lieu mardi au Montagnais.

Photo : Radio-Canada / Mélyssa Gagnon

Les régimes de retraite, déficitaires à hauteur d’environ 30 %, devront aussi être fermés d’ici au 18 décembre. Des retraités ont manifesté leur mécontentement au sujet des pertes encourues.

Il faut comprendre que les gens sont fâchés. Ils vont devoir vivre avec des pertes importantes, comme plusieurs personnes qui travaillent encore au journal. Les gens qui ont en haut de 50 ans perdent aussi 25 %. Dans mon cas, ça fait 35 ans que je cotise au fonds de pension. Je vais perdre 100 000 $ facilement. Il y a plusieurs personnes qui vont souffrir.

Louis Tremblay, président du Syndicat du Quotidien

La convention collective des employés sera aussi fermée au cours des prochains jours. Un nouveau contrat de travail d’une année sera ratifié, lequel sera assorti d’un gel salarial pendant un an.

Appui

Jules Girard, un retraité d’Alma, a jugé important de prendre part à la rencontre de mardi.

J’aime beaucoup l’information. Je veux que ça continue. Souvent, à Montréal, ils pensent que dans les régions, il ne se passe pas grand-chose alors que dans les régions, quand on lit notre Quotidien, on voit qu’il se passe beaucoup de choses, affirme celui qui est abonné au journal depuis 38 ans et qui a contribué à la campagne de financement de la coopérative.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Médias