•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa paye des experts externes pour trouver des solutions aux problèmes du train léger

John Manconi parle dans la salle du conseil.

John Manconi, directeur général d'OC Transpo, lors de la rencontre du conseil municipal du 6 novembre (archives)

Photo : Radio-Canada / Giacomo Panico

CBC

La Ville d’Ottawa paye des experts externes pour superviser le consortium qui a construit la ligne de la Confédération, d’une valeur de 2,1 milliards de dollars, ont appris les conseillers siégeant au Comité des finances et du développement économique, mardi.

Le patron d'OC Transpo, John Manconi, a indiqué que la fiabilité du réseau sur rails s'améliore, mais que le Groupe de transport Rideau (GTR) ne peut toujours pas s'engager quant à une date précise pour que le train léger soit déclaré comme étant stable.

Pour faire avancer les choses, M. Manconi a annoncé que la Ville procédera à un examen opérationnel et fournira une surveillance supplémentaire des opérations de maintenance en raison de ce qu'il a qualifié de performance systématiquement médiocre du GTR.

En fonction de ce que l'enquête révélera, nous commencerons à faire venir des gens, et nous avons une longue liste d'experts qui ont dirigé, entretenu, construit et géré des chemins de fer, a assuré M. Manconi.

Nous avons le droit d'aller examiner n'importe quels documents, contrats ou questions que nous voulons examiner pour comprendre leur fonctionnement, a-t-il rajouté.

Un ambassadeur d'OC Transpo, surveillant l.arrivée du train.

Train léger d’Ottawa

Photo : Radio-Canada / Jérémie Bergeron

Certains de ces consultants sont déjà employés par la Ville et Ottawa n'hésitera pas à faire appel à plus d'experts externes si nécessaire — et à refiler la facture au GTR.

Le premier dirigeant du transporteur public n'a pas écarté la possibilité d'inclure les détails les plus infimes dans cette enquête. Par exemple, les consultants pourraient s'assurer que l'équipe de maintenance utilise la graisse appropriée pour les conditions hivernales.

Accélérer le processus de formation des nouveaux conducteurs

La Ville est en pleine campagne de recrutement pour embaucher plus de chauffeurs d'autobus. M. Manconi espère avoir environ 100 nouveaux conducteurs sur la route au début de la nouvelle année en réduisant le temps de formation.

Le programme de formation, qui dure habituellement environ six semaines, est basé sur un horaire de travail normal de 40 heures par semaine.

OC Transpo cherche actuellement à raccourcir ce délai — mais pas le nombre réel d'heures de formation — en organisant des journées de formation plus longues, voire fractionnées, et en organisant des cours le week-end.

La formation comprend également la réussite des examens du ministère des Transports pour l'obtention d'un permis de classe C.

Nous sommes tenus de respecter les règles [...] pour cette formation et nous le ferons, parce que la sécurité prime sur tout, a conclu M. Manconi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Politique municipale