•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La relation entre Innus et Nord-Côtiers au chantier de la Romaine fait l'objet d'un livre

Vue d'en haut, le chantier de Romaine-4.

Le méga chantier Romaine-4 devrait se terminer en 2021 (archives).

Photo : Radio-Canada / Maxime Bertrand

Radio-Canada

Un livre sur le rapprochement entre les Innus et les Nord-Côtiers, dans le contexte du méga chantier hydroélectrique de la Romaine, a été lancé mardi à Sept-Îles.

Le livre, Des ponts interculturels à la rivière Romaine? Développement nordique et territorialités innues, est coécrit par la professeure Laurie Guimond et son étudiante à la maîtrise Alexia Desmeules. C’est un livre qui porte sur les rapprochements entre les Innus et les Minganois, mais aussi sur l’expérience du chantier entre les travailleurs et travailleuses [...] On a voulu fouiller l’expérience des travailleurs, mais aussi [voir] comment un tel méga chantier peut rapprocher les Innus et les Nord-Côtiers en termes de développement, explique la professeure au Département de géographie de l’Université du Québec à Montréal.

La préface du livre est écrite par Caroline Desbiens et Jean-Charles Piétacho.

Table ronde

À l'occasion du lancement de ce livre, une table ronde sur le développement de la Côte-Nord, autant social qu'économique, était organisée.

Quatre participants à la table ronde.

Marjolaine Tshernish, directrice générale de l'Institut Tshakapesh, et Réjean Porlier, maire de Sept-Îles, faisaient notamment partie des invités de la table ronde

Photo : Radio-Canada / Marie Kirouac

La table ronde se voulait interculturelle. On a vu l’opportunité de réunir divers intervenants et intervenantes du milieu qui travaillent en contexte interculturel pour mieux voir leur vision du développement du territoire de la Côte-Nord, précise Mme Guimond.

Parce que les Innus et les Nord-Côtiers partagent plusieurs enjeux de développement qui sont communs. C'est ce qu'on veut mettre de l'avant avec la table ronde et le lancement.

Laurie Guimond, professeure au Département de géographie à l'UQAM

Cette table ronde, intitulée Nanishuteuat : côte à côte dans le développement de la Côte-Nord, avait lieu au Centre d’études universitaires de l’est de la Côte-Nord de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).

La directrice des centres de formation à l’UQAC, Guylaine Malaison, s'est dite heureuse de la tenue d’un tel événement au sein de son établissement : Étant donné le sujet de son livre, on a vu une belle opportunité pour nous d’en faire une discussion et de voir comment c’est possible, le développement côte à côte.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Relations de travail