•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le tireur de La Loche veut porter sa cause devant la Cour suprême du Canada

L'École communautaire de La Loche, en janvier 2016, devant laquelle est garé un véhicule policier.

L'École communautaire de La Loche, en Saskatchewan, a été le théâtre d'une fusillade mortelle le 22 janvier 2016.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’avocat du tireur de La Loche, dont la fusillade a fait quatre morts et sept blessés dans une école secondaire de la Saskatchewan, prévoit de demander au plus haut tribunal du pays d'entendre la cause de son client.

En octobre, la Cour d’appel de la Saskatchewan a rejeté la requête du tireur de lui imposer une peine pour adolescents. Le tireur avait 17 ans au moment de la tuerie survenue en janvier 2016.

En entrevue téléphonique avec Radio-Canada, l’avocat du tireur, Me Aaron Fox, souligne que la demande doit être soumise dans les 60 jours suivant la décision de la Cour d’appel, soit d’ici la fin décembre, dit-il.

En mai 2018, le tireur, qui a plaidé coupable, a été condamné à la prison à vie avec une possibilité de libération conditionnelle après 10 ans.

L’ordonnance de non-publication sur l’identité du tireur, qui était mineur au moment des faits, est maintenue.

Le 22 janvier 2016, le tireur a fait irruption dans l’école secondaire de la communauté. La fusillade a fait quatre morts et sept blessés dans cette petite communauté du nord de la Saskatchewan.

Avec les informations de Thilelli Chouikrat

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Justice