•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La municipalité de Laverlochère-Angliers veut piloter le dossier de la piscine

Un bâtiment indiquant Bureau municipal avec le logo de la municipalité de Laverlochère.

La municipalité de Laverlochère-Angliers souhaite piloter le dossier de la piscine au Témiscamingue.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Tanya Neveu

La municipalité de Laverlochère-Angliers souhaite prendre le leadership du dossier de la nouvelle infrastructure aquatique au Témiscamingue.

Les élus ont adopté lundi soir une résolution invitant les autres municipalités intéressées à travailler en collaboration avec elle.

L’argent est là, ce n’est pas un problème d’argent. C’est un problème de qui lève la main.

Claire Bolduc, préfète de la MRC de Témiscamingue

Au dernier conseil de la MRC, la préfète du Témiscamingue, Claire Bolduc, a été ferme sur le sujet. Ce n’est pas la MRC qui a le mandat de faire cheminer le dossier de la piscine, mais bien les municipalités.

Personne ce soir-là n'avait manifesté son intention de prendre en charge ce volumineux dossier. Quelques jours plus tard, c’est la municipalité de Laverlochère-Angliers qui a décidé de lever la main en premier.

Elle souhaite documenter le dossier d'une infrastructure aquatique au Témiscamingue. Le coût du projet est combien, comment on va faire pour partager ces coûts de financement là? Ce que nous voulons faire, c’est prendre chacun de ces points-là et essayer de trouver des réponses, explique le maire de Laverlochère-Angliers, Daniel Barrette.

Des plans et devis seront aussi demandés. La MRC a clairement statué que des sommes étaient disponibles dans le Fonds de développement des territoires pour réaliser ces étapes.

La municipalité n’a pas pris le leadership là-dedans pour dire que la piscine devra être à Laverlochère. À ce stade-ci, c’est beaucoup trop tôt pour parler de ça, ajoute Daniel Barrette.

Un pas en avant

L’initiative est très bien accueillie par la présidente du comité des utilisateurs de la piscine, Diane Michaud. Depuis le mois de novembre, on attendait qu’il y ait quelque chose qui évolue. Quand on voit que Laverlochère-Angliers lève la main pour faire avancer le dossier, je salue cette position et je trouve ça très intéressant, se réjouit-elle.

Une affiche indique fermé au bout d'un corridor de piscine sportive.

La piscine de Ville-Marie sera fermée en juin 2019, si tout va comme prévu.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Le comité des utilisateurs entend d'ailleurs participer aux prochaines rencontres. Une rencontre de travail est souhaitée avant la période des Fêtes.

La municipalité de Laverlochère-Angliers s’engage à faire état de la progression du dossier à chaque rencontre du conseil de MRC.

Les municipalités de Béarn, Duhamel-Ouest, Lorrainville, Saint-Bruno-de-Guigues, Saint-Édouard-de-Fabre, Saint-Eugène-de-Guigues et la Ville de Ville-Marie ont toutes reçu la résolution.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Politique municipale