•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Premières Nations particulièrement touchées par les surdoses aux opioïdes

Zoom sur des mains qui utilisent une seringue pour extraire de la drogue d'un petit contenant.

En Alberta, les Premières Nations sont plus touchées par les surdoses mortelles aux opioïdes que les non-autochtones.

Photo : Spencer Platt/Getty Images

Émilie Vast

Les Premières Nations représentent 6 % de la population albertaine, mais elles ont constitué 13 % des morts accidentelles par surdose d'opioïdes entre janvier 2016 et décembre 2018, selon Santé Alberta et le Centre de gouvernance de l'information des Premières Nations de l'Alberta (CGPIN).

Dans un nouveau rapport, les organismes précisent que le nombre de ces surdoses d'opioïdes mortelles a été jusqu’à quatre fois supérieur auprès des Premières Nations que chez les non-Autochtones.

À la base de ces problèmes de dépendance et de drogue, il y a les traumatismes de l’histoire et la pauvreté, explique William Wadsworth, analyste au CGPIN. L’accès aux soins de santé, même de base, est aussi difficile pour les gens des Premières Nations. Ce sont des problèmes systémiques.

Autant d’hommes que de femmes

Chez les non-Autochtones, les victimes sont surtout des hommes, soit 76 % des surdoses accidentelles. 

Chez les Premières Nations, en revanche, les hommes et les femmes sont touchés à peu près dans les mêmes proportions, respectivement 51 % d'hommes et 49 % de femmes.

De plus en plus de fentanyl

En revanche, que ce soit chez les non-autochtones ou chez les Premières nations, ce sont les drogues comme le fentanyl et les méthamphétamines qui sont de plus en plus à l'origine des surdoses. 

En 2018, chez les Premières Nations, le fentanyl était à l'origine de 80 % des surdoses accidentelles, alors qu'il ne représentait que 44 % de ces cas avant 2016.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Autochtones