•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Refuge pour animaux : une facture salée pour Rimouski

Un chat met sa patte dans le grillage d'une cage.

Un chat dans un refuge pour animaux

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Radio-Canada

La Ville de Rimouski paiera le double de ce qui était prévu pour la construction d'un nouveau centre de services animaliers dans le parc industriel.

La facture s'élèvera à 3,3 millions de dollars plutôt qu'à 1,8 million comme la Ville l'avait estimé au début du projet.

Le conseil municipal a voté lundi pour un transfert technique de fonds relativement à ce projet, car la somme de 3,3 millions était déjà inscrite au Programme triennal d'immobilisation de 2019.

Le maire, Marc Parent, estime que l'investissement est nécessaire pour répondre aux plus hauts standards de qualité pour ce type de services.

Le bâtiment, précise le maire, doit répondre aux normes et aux différents besoins d’un centre animalier, comme des espaces pour les mises en quarantaines. Il y a tout le système de ventilation, poursuit Marc Parent, des choses comme cela qui font en sorte que c'est un bâtiment qui coûte plus cher. Après réception des plans et devis, force a été de constater que les coûts seraient substantiellement plus élevés que ce qui avait été prévu.

Si tout va comme souhaité, les travaux de construction débuteront en mai prochain et devraient, selon le maire, être terminés à l’automne 2020. Le centre sera construit sur un terrain de la rue des Fabricants, dans le parc industriel.

Outre les coûts de construction, la Ville de Rimouski pourrait avoir à payer une partie des coûts d'exploitation, même si le centre sera administré par un organisme à but non lucratif. Pour le moment, la Ville n'est pas en mesure d'indiquer combien d'employés seront nécessaires pour le fonctionnement du centre.

D'après les informations de Denis Leduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Animaux de compagnie