•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plaidoyer pour une meilleure protection des retraités

L'usine White Birch dont les colonnes de fumée sont visibles à des kilomètres à la ronde.

L'usine White Birch à Québec (archives)

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Radio-Canada

Des anciens employés de l'usine White Birch, à Québec, étaient de retour en cour mardi dans le litige qui les oppose à leur syndicat au sujet de leur régime de retraite.

Ils en appellent d'un jugement qui a rejeté une poursuite de 75 millions de dollars contre le syndicat Unifor.

Les anciens travailleurs soutiennent que la Cour supérieure a minimisé le préjudice qu’ils ont subi en étant tenus à l’écart des négociations entre le syndicat et BD White Birch Investment (BDWBI) portant sur la relance de l’usine Stadacona.

Ces pourparlers ont mené à la conclusion d’une entente en 2012 qui s’est traduite par une réduction de 30 % de la rente des retraités de l’usine. Ils estiment qu'ils auraient dû être consultés avant que l'entente soit entérinée.

La question des déficits actuariels devrait forcer les gouvernements à adopter des lois, croit l'avocat des retraités de la White Birch.

« Il y a un trou dans la loi pour protéger les retraités. Actuellement, leur protecteur, c'est le syndicat, mais ça va prendre plus que ça. Ça va prendre de la législation », juge Me Jocelyn Morency.

Le syndicat Unifor appelle aussi le gouvernement fédéral à agir.

« Au niveau de la loi fédérale, on devrait être des créanciers privilégiés, à tout le moins au premier, deuxième ou troisième rang. Actuellement, on est au seizième rang », déplore Renaud Gagné, directeur québécois d'Unifor.

« Lorsqu'il y a liquidation – on l'a vu dans d'autres dossiers, comme ça risque d'être le cas dans Groupe Capitales Médias –, celui qui achète ne veut pas prendre la responsabilité. Il demande de terminer le régime, sinon il laisse aller en faillite », ajoute-t-il.

Avec les informations de David Rémillard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Retraite