•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les herbes et les plantes, un moyen de lutter contre le blues de l'hiver

Shawn Yang, dans sa boutique d'Edmonton, utilise une balance « à la romaine » pour peser le ginseng avant de l'emballer et de le vendre.

Shawn Yang utilise une balance « à la romaine » pour peser le ginseng avant de l'emballer et de le vendre.

Photo : Radio-Canada / Axel Tardieu

Axel Tardieu

Le mois de novembre a été difficile? Eh bien, vous n'êtes pas seuls. De plus en plus de Canadiens se tournent vers des médecines douces, mais il faut savoir comment consommer ces solutions à base d’herbes et de plantes.

Naturopathie, acuponcture, homéopathie... Un marché mondial qui pèsera plus de 200 milliards de dollars américains d'ici 2026, selon la société Grand View Research, qui souligne la forte croissante des compléments nutritionnels ou alimentaires.

Cet intérêt grandissant pour se soigner de manière naturelle, Shawn Yang l'a observé dans sa boutique. Il est à la tête de l'herboristerie Bao Chi Chinese Herbal Centre, à Edmonton, depuis 22 ans. Parmi les 400 types d'herbes chinoises et de solutions en tout genre qu'il propose, il y a le ginseng, qui, d'après lui, est une racine chinoise incontournable.

Le ginseng est très efficace pour renforcer l'énergie qui circule dans le corps qu'on appelle en médecine chinoise l'énergie Qi.

Shawn Yang, expert en médecine traditionnelle chinoise

À consommer sous forme de thé ou en gélules à prendre une à quatre fois par jour, le ginseng serait idéal pour retrouver une vitalité et ainsi lutter contre le blues de l'hiver. Cette racine permet aux nutriments de mieux circuler dans le corps, soutient Shawn Yang.

Du ginseng coupé.

Le ginseng est un incontournable de la médecine traditionnelle chinoise.

Photo : Radio-Canada / Axel Tardieu

Le champignon magique

L'herboriste-acupuncteur conseille également, en infusion ou en gélules, le champignon médicinal reishi. C'est un fongus, utilisé depuis des siècles par la médecine chinoise, qui renforce le système immunitaire, dit-il.

Des champignons reishi dans un panier.

Le reishi est un champignon rare utilisé depuis des siècles en Chine. Il aurait des vertus thérapeutiques.

Photo : Radio-Canada / Axel Tardieu

Établie à Edmonton, Bree Mabholz, ancienne membre du Conseil canadien des associations d'herboristes, confirme l'intérêt pour ce champignon magique : Il a des effets positifs sur plusieurs organes et aide le corps à s'adapter au stress, mais aussi à détoxifier le foie.

Sous supervision

Toutefois, Bree Mabholz précise que la consommation de ginseng doit respecter certaines conditions et se faire sous la supervision d'un médecin ou d'un herboriste. Les effets escomptés ne seraient pas le lot de tout le monde.

Le ginseng chinois peut aussi être trop stimulant pour certaines personnes. Il peut créer de l'anxiété.

Bree Mabholz, herboriste

Pour contrer les coups de mou hivernaux, la spécialiste conseille aussi des thés à base d'une fleur jaune appelée St. John's Wort ou millepertuis perforé.

Plusieurs études montrent que c’est efficace sur des états de dépression modérée au bout de six semaines, dit-elle. Cela va calmer le système nerveux et fortifier le foie, mais il peut y avoir des incompatibilités avec certains médicaments. Il est donc recommandé de consulter un professionnel de santé au préalable.

L'avis d'une médecin

Michelle Dion, médecin francophone au Centre de santé East Edmonton, a l'habitude de voir défiler les patients déprimés en hiver. Il fait froid, il y a moins de soleil, on a le goût de dormir... Pendant les mois de novembre, décembre et janvier, je vois trois fois plus de personnes venir consulter pour des problèmes de santé mentale, assure l'omnipraticienne.

Elle émet des réserves sur la prise de produits naturels : Le ginseng n'est pas surveillé par Santé Canada, ni prouvé scientifiquement. Il n'y a pas de régulation en place. On ne sait pas les effets à long terme, donc il faut faire attention. Quant à la fleur St. John's Wort, il serait déconseillé de la consommer avec certains médicaments. Mieux vaut consulter un pharmacien, conseille Michelle Dion.

La médecin de famille, Michelle Dion, dans son cabinet à Edmonton.

La médecin de famille Michelle Dion conseille plutôt à ses patients une alimentation saine et une activité physique régulière pendant l'hiver.

Photo : Radio-Canada / Axel Tardieu

Pour combattre la baisse de moral, la médecin conseille plutôt de manger plus de légumes et de favoriser des sources d'oméga dans la nourriture plutôt qu'en médicaments. On en trouve dans les graines de lin, les noix de Grenoble, l'huile de canola ou d'olive et le poisson.

Selon elle, beaucoup d'Albertains sont très déficients en vitamine D. Elle suggère à ses patients de faire des exercices physiques, si possible dehors, de prendre des bains de soleil et de dormir à des heures régulières.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Santé physique et mentale