•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moins de problèmes de train à Ottawa, mais davantage de problèmes de bus

Des autobus d'OC Transpo dans le stationnement d'un stade sportif le matin.

Les autobus de remplacement R1 d'OC Transpo étaient prêts à être déployés, lundi.

Photo : CBC/Francis Ferland

Radio-Canada

Alors que la fiabilité du train léger s'améliore, c'est le service d’autobus d'OC Transpo qui fait de plus en plus de mécontents. Le directeur général du transporteur public a dû essuyer plusieurs critiques, mardi, lors de la rencontre du Comité des finances et du développement économique de la Ville d’Ottawa.

De nombreux usagers se sont plaints de retards ou d’autobus trop plein, depuis la mise en service du train léger le 14 septembre. C’est que lors de problèmes sur les rails, des autobus étaient retirés des circuits réguliers pour aller récupérer les passagers de l'O-Train.

Le patron d'OC Transpo, John Manconi, a rappelé que depuis lundi, 20 autobus sont maintenant dédiés au service de remplacement R1 pendant les heures de pointe. Ces véhicules, stationnés au stade de baseball des Champions, sont prêts à être déployés en cas de problème avec le train léger.

Cet ajout coûte 95 000 $ par semaine à la Municipalité — une facture qui sera refilée au constructeur du train, le Groupe de transport Rideau (RTG).

OC Transpo ne sait pas pendant combien de temps il faudra maintenir ce service. Tant qu’on n'arrivera pas à une stabilité, a souligné M. Manconi. La Ville d'Ottawa rappelle également que 40 autobus supplémentaires ont été ajoutés, et 19 autres le seront en janvier 2020.

Le conseiller Shawn Menard a indiqué que ses collègues et lui ont reçu de nombreuses plaintes de clients d’OC Transpo qui ne se sentent pas écoutés.

De moins en moins de problèmes avec le train

Malgré tout, bonne nouvelle pour les usagers : le train léger vivrait moins de problèmes que lors de ses débuts à l’automne, aux dires des responsables municipaux.

OC Transpo dénombre de moins en moins de problèmes avec les portes, par exemple, et surtout avec le système d'aiguillage. Les problèmes connus aux mois d’octobre et de novembre semblent de moins en moins fréquents, selon les données fournies par OC Transpo.

Les quatre principaux problèmes du train :

  • Les portes
  • L’ordinateur de bord
  • Le système de contrôle
  • L’aiguillage

C'est là une bonne nouvelle, selon le maire Jim Watson. On continue de travailler avec notre personnel et les passagers pour améliorer le service. C’est ma priorité, celle du conseil et d’OC Transpo, de continuer d’améliorer la situation avec le train léger et les autobus. C’est pourquoi on a ajouté des autobus, a-t-il dit.

Une mise à jour sur l'étape 2 du train

Le Comité des finances et du développement économique a également reçu des mises à jour sur la phase 2 du train léger sur rail.

Des travaux sont en cours relativement à la conception des stations et des véhicules, au drainage de la chaussée ainsi qu’à la construction de passages supérieurs et de passerelles, a expliqué la Municipalité dans un communiqué.

La coupe d’arbres le long de la ligne Trillium, les travaux sur l’autoroute 174 et les travaux de déplacement d’installations de services publics dans les limites du projet de prolongement vers l’ouest auront lieu au début de l’année prochaine, peut-on également y lire.

Les travaux de construction progressent sur les trois prolongements prévus à l’étape 2.

Communiqué de la Ville d'Ottawa

La phase 2 devrait être terminée d'ici 2025. Elle prévoit un prolongement de l'O-Train jusqu'à la promenade Moodie dans l'ouest, le chemin Trim à l'est et le chemin Limebank au sud.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Politique municipale