•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Test PISA : résultats inférieurs à la moyenne canadienne pour le Nouveau-Brunswick

Des élèves lèvent la main dans une classe.

Les élèves canadiens continuent d'être parmi les meilleurs du monde en mathématiques, en sciences et en lecture, selon la dernière enquête du Programme international pour le suivi des acquis (PISA) de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Photo : iStock

Radio-Canada

Les élèves du Nouveau-Brunswick ont obtenu des résultats inférieurs à la moyenne nationale au test de rendement PISA de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Bien que l’étude orchestrée par l'OCDE démontre que les élèves canadiens ont obtenu des notes supérieures à la moyenne des pays membres, le Nouveau-Brunswick se situe en dessous de la moyenne nationale en lecture. Il est aussi la seule province en dessous de la moyenne nationale dans toutes les catégories.

Qu'est-ce que le test PISA ?

Le test PISA (Programme international pour le suivi des acquis) est un test de rendement des élèves de 15 ans en lecture, en mathématiques et en sciences. Le test a été fait l’année dernière auprès d'environ 600 000 élèves de 15 ans dans 79 pays et régions du monde, dont le Canada.

Les résultats en lecture des provinces canadiennes du test PISA. Le Nouveau-Brunswick, indiqué en orange, a un taux plus bas que les autres provinces.

Les résultats en lecture des provinces canadiennes du test PISA.

Photo : Radio-Canada

Le livre vert de l’éducation, une solution?

Selon le ministre de l'Éducation Dominic Cardy, l'un des problèmes liés aux résultats de l’étude est la question de composition des salles de classe. Selon lui, les enseignants dans le système d'éducation de la province n'ont pas les responsabilités qu’ils avaient lors des décennies précédentes. Nous devons donner plus de pouvoir aux enseignant(e)s pour contrôler leurs salles de classe. Il faut aussi être ouvert aux nouveaux modèles de pédagogie, croit-il.

Les nouveaux modèles de pédagogie auxquels le ministre se réfère sont entre autres les propositions présentées dans le livre vert sur l’éducation du Nouveau-Brunswick (Nouvelle fenêtre)

Dominic Cardy ajoute que la province a besoin d’un projet de société autour du système d’éducation. Des consultations publiques avec des professeurs, des parents et des directeurs suivront. Avec les résultats d'aujourd'hui, il y a encore du travail mais ça vaut la peine. Ce que je veux faire comme ministre, c’est assurer que les choses changent, dit-il.

Les résultats en science des provinces canadiennes du test PISA. Le Nouveau-Brunswick, indiqué en orange, a un taux plus bas que les autres provinces.

Les résultats en science des provinces canadiennes du test PISA.

Photo : Radio-Canada

Les résultats qu’on voit aujourd'hui sont décourageants, mais je demande aux enseignants de ne pas trop se décourager. On est en train de mettre en place les changements qu’on a besoin de faire [...] pour s'assurer qu’ils puissent faire leur travail [les enseignants] parce que c’est extrêmement important.

Dominic Cardy, ministre de l'Éducation

Retour sur le Sommet de l’education

Lors du tout premier Sommet de l'éducation de la province en octobre, le ministre Blaine Higgs avait décrété en ouverture d'événement devant une salle comble que le système d'éducation était un désastre, [que] les salles de classe étaient perturbées [et que] le personnel enseignant avait dépassé ses limites.

Les résultats en mathématique des provinces canadiennes du test PISA. Le Nouveau-Brunswick, indiqué en orange, a un taux plus bas que les autres provinces.

Les résultats en mathématique des provinces canadiennes du test PISA.

Photo : Radio-Canada

Pour Tracey Burns, analyste principale au Centre pour la recherche et l’innovation dans l’enseignement OCDE, la situation n'est pas si dramatique. Elle a déclaré lors de ce sommet que sur le plan des résultats de l’enquête de l'OCDE,le Nouveau-Brunswick est vraiment parmi les meilleurs acteurs. Pour elle, le système fait plutôt face à des défis.

Si le Nouveau-Brunswick est le maillon faible au Canada dans cette étude, il demeure que les élèves canadiens se classent parmi les 10 premiers pays pour leurs résultats dans les tests de mathématiques, de sciences et de lecture.

L'élimination de niveaux scolaires au secondaire

Le ministre de l'éducation Dominic Cardy.

Le ministre de l'Éducation du Nouveau-Brunswick, Dominic Cardy.

Photo : Radio-Canada

Rappelons que le livre vert de l’éducation de Dominic Cardy, présenté le 3 octobre dernier proposait notamment l’élimination de niveaux scolaires, à commencer par la maternelle, la première et la deuxième année.

M. Cardy a indiqué à Radio-Canada mardi que cette proposition était maintenant aussi envisageable pour les élèves du secondaire, dans les écoles se portant volontaires, et ce, dès 2020.

On a entendu aussi des écoles secondaires qui aimeraient faire des changements dans la même direction. On va travailler avec eux. Je vais être ici pour discuter les changements.

Dominic Cardy, ministre de l'Éducation

Avec les informations de Karine Godin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Éducation