•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Capitole, cette salle de spectacle qui ne veut pas mourir

Avant de devenir le Théâtre du Capitole, la salle se nommait tout simplement Capitol, une propriété de la société américaine Famous Player.

Photo : Le Capitole

Audrey Paris

De l’aveu même du propriétaire du Capitole de Québec, sa salle de spectacle n’existerait plus sans cure de rajeunissement. Jean Pilote est maintenant prêt à dévoiler le résultat de ce qu’il qualifie de « petit miracle ».

La nouvelle image du Capitole sera dévoilée mercredi soir lors d’un gala mettant en vedette de nombreux artistes qui ont marqué l’histoire de la salle, inaugurée vers 1903.

Jean Pilote est fier que ce bâtiment lui appartienne depuis presque 30 ans.

L’idée de rénover le théâtre germait depuis 1999, lorsque le propriétaire a mis la main sur le Cinéma de Paris.

On voulait faire un projet vers l’ouest; finalement, ça n’a pas été le cas. J’ai vendu le cabaret parce qu’on avait des problèmes financiers. Il fallait passer à travers une période difficile.

Jean Pitole à l'extérieur avec un manteau noir et un foulard bleu. Il sourit.

Jean Pilote est propriétaire du Capitole.

Photo : Radio-Canada

Il s'agissait de rénovations nécessaires, selon lui, pour rester concurrentiel.

On est la seule salle privée d’importance à Québec, lance-t-il. Les autres salles financées par les fonds publics se réinventaient, comme le Palais Montcalm, le Grand Théâtre...

Il fallait qu’on fasse quelque chose, sinon on ne serait pas passé à travers.

Jean Pilote

Jean Pilote raconte que c’est l’architecte Pierre Martin qui lui a proposé d’utiliser l’espace à l’arrière de l'immeuble.

Je lui demande : comment on va accéder à l’hôtel en arrière? Il me dit qu’on va passer par-dessus la salle!

C’est ainsi que le projet est né. Son équipe y travaille depuis 2001 et la construction a commencé en janvier 2018.

Voici un projet qui s’est fait en un temps record, dans des conditions difficiles, dans un arrondissement historique… Un petit miracle.

Jean Pilote

Effectuées au coût total de 44 millions de dollars, ces rénovations incluent aussi du financement de la Ville de Québec et du gouvernement provincial, à hauteur de 10 millions de dollars.

La façade du Capitole de Québec en soirée avec des lumières et des décorations, des arbres

Une maquette du nouveau projet du Capitole de Québec

Photo : Le Capitole

D'un auditorium à un cinéma, puis à une salle de spectacle

À ses débuts, la salle de spectacle se nommait l’Auditorium de Québec. Elle sera longtemps gouvernée par un groupe d’hommes d’affaires. On y verra du théâtre de vaudeville, de l’opéra et des spectacles de variétés.

En 1903, on va construire quelque chose d’original avec le travail de l’architecte américain Walter S. Painter, raconte l’historien Denis Angers.

Deux ans plus tard, des artistes comme la divine Sarah Bernhardt participeront au spectacle d'ouverture, ajoute-t-il.

En 1927, la salle sera cédée à la société américaine Famous Player. Des films comme I Confess, d’Alfred Hitchcock, y seront présentés.

Or, vers 1970, le public délaisse le cinéma, et le Capitole connaîtra des années plus sombres, et moins d'achalandage, jusque vers 1990.

Denis Angers avec un foulard et un manteau de cuir

L'historien Denis Angers

Photo : Radio-Canada

C'est Jean Pilote qui permettra à l'endroit de renaître après son acquisition, en 1990. La réouverture officielle du Capitole aura lieu le 21 novembre 1992.

Lors de cette soirée, Céline Dion et Ginette Reno sont montées sur scène. Une inauguration qui dévoilait un théâtre aux accents très cabaret.

Mercredi soir, le gala inaugural marquant la nouvelle ère du Capitole accueillera encore une fois Ginette Reno et bon nombre d’artistes, comme Isabelle Boulay, Sylvain Cossette, Claude Dubois, Luce Dufault et Martin Fontaine, pour nommer que ceux-ci.

Avec les informations de Claudia Genel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Arts de la scène