•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rapport attendu de la vérificatrice générale de l'Ontario

Une femme en conférence de presse.

La vérificatrice générale de l'Ontario, Bonnie Lysyk (archives).

Photo : La Presse canadienne / Christopher Katsarov

Radio-Canada

La vérificatrice générale de l'Ontario, Bonnie Lysyk, déposera mercredi son rapport annuel.

C'est le premier exercice depuis l'abolition du Commissariat à l'environnement de l'Ontario et du bureau de l'Intervenant provincial en faveur des enfants.

Les responsabilités de ces deux bureaux indépendants ont été respectivement transférées à celui de la vérificatrice générale et au bureau de l'ombudsman.

La cheffe de l'Opposition officielle, Andrea Horwath, craint justement que l'aspect proactif de ces anciens bureaux ne soit perdu dans le transfert de responsabilités.

Ces officiers se battaient pour qu'il y ait des changements pour améliorer l'avenir. On a perdu ça.

Andrea Horwath, cheffe de l'Opposition officielle de l'Ontario

Audit de l'optimisation des ressources

Bonnie Lysyk analyse chaque année une série de programmes gouvernementaux et fait une analyse de l'optimisation des ressources pour déterminer si le gouvernement et les Ontariens en ont pour leur argent.

Parmi les sujets abordés, l'équipe de la vérificatrice générale se penchera cette année sur la sécurité des patients et sur l'administration des médicaments dans les hôpitaux de soins aigus, sur les programmes de traitement des dépendances, et sur l'alimentation et la nutrition dans les foyers de soins de longue durée.

Des cheminées crachent leur fumée dans l'atmosphère.

La part des énergies fossiles dans la consommation mondiale d'énergie n'a pas reculé en 30 ans (archives).

Photo : Reuters / Peter Andrews

Elle dédiera également une partie de son examen à la question des changements climatiques.

Elle tente de savoir si des renseignements crédibles sont utilisés pour évaluer, planifier et entreprendre des initiatives de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

L'audit visait à déterminer [...] que les initiatives sont globales, rentables, coordonnées et susceptibles d'atteindre les objectifs de réduction des émissions; et que l'efficacité de ces initiatives est surveillée, évaluée et rendue publique.

Bureau de la vérificatrice générale de l'Ontario

Des sources proches du gouvernement prévenaient la semaine dernière que le rapport de la vérificatrice générale serait très critique à l'endroit des progressistes-conservateurs en ce qui a trait à la réduction des gaz à effet de serre.

Le chef du Parti vert, Mike Schreiner, a d'ailleurs peu d'espoir de voir le gouvernement atteindre ces objectifs.

Rien de ce que fait le gouvernement ne me laisse croire qu'il peut atteindre ses cibles.

Mike Schreiner, chef du Parti vert de l'Ontario

Le Parti libéral craint que le rapport devienne un prétexte pour les conservateurs pour faire de nouvelles coupes.

Ma préoccupation, c'est qu'ils utilisent ce rapport comme levier pour dépenser moins d'argent au lieu de mieux dépenser.

John Fraser, chef par intérim du Parti libéral de l'Ontario

Le rapport doit être déposé en fin d'avant-midi ce mercredi.

Une version précédente de ce texte affirmait que les responsabilités du bureau de l'Intervenant provincial en faveur des enfants avaient été placées sous l'égide de la vérificatrice générale. Or, c'est à l'ombudsman de l'Ontario que reviennent ces dossiers, depuis l'abolition de ce poste.  

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Politique provinciale