•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois stations supplémentaires en dialyse à Rivière-du-Loup

Le nombre de jours pendant lesquels ce type de soin est offert pourrait aussi augmenter.

Une machine d'hémodialyse dans un hôpital.

Une machine d'hémodialyse (Archives)

Photo : Radio-Canada / Émilie Parent-Bouchard

Radio-Canada

Trois nouvelles stations de dialyse seront bientôt installées à l'hôpital de Rivière-du-Loup.

Ces stations s'ajoutent aux six que compte déjà le centre satellite d'hémodialyse du Centre hospitalier régional du Grand-Portage, ouvert depuis décembre 2018.

On a eu des demandes supplémentaires pour placer des patients en hémodialyse et la capacité de l'unité à Rivière-du-Loup était déjà saturée, explique le directeur des Services professionnels au Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent, Jean-Christophe Carvalho.

Les services de dialyse sont actuellement offerts trois jours par semaine à Rivière-du-Loup. En plus de faire passer de six à neuf le nombre de stations, le CISSS songe aussi à rendre le service accessible six jours par semaine et à ajouter des plages horaires en soirée.

Au fil des ans, la clientèle qui a besoin d’hémodialyse a tendance à augmenter donc on continue nos efforts pour avoir une capacité d'accueil qui va répondre aux besoins de la population.

Jean-Christophe Carvalho, directeur des Services professionnels au CISSS du Bas-Saint-Laurent

M. Carvalho souligne toutefois que le fait d'étendre les heures de services comporte aussi un défi concernant la disponibilité d'un néphrologue et du personnel requis pour donner les services aux patients.

Le docteur Jean-Christophe Carvalho pose dans un bureau.

Le directeur des services professionnels au CISSS, le docteur Jean-Christophe Carvalho (archives)

Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

Le CISSS bénéficiera d'un montant récurrent de 206 000 $ pour faire face aux dépenses de fonctionnement des nouvelles stations, qui seront acquises au coût de 68 000 $. Un poste d'infirmière clinicienne sera également créé pour mieux répondre aux besoins des patients.

Le centre satellite d'hémodialyse de Rivière-du-Loup a été aménagé il y a un peu plus d'un an au coût de 4,5 millions de dollars. Des patients du KRTB militaient pour sa création depuis plusieurs années pour ne plus avoir à se déplacer à Rimouski pour recevoir leurs traitements.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Soins et traitements