•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mort d'un travailleur : CFG Construction écope de 345 000 $ d'amende

Le camion accidenté sur le site du chantier.

Albert Paradis a perdu la vie après que le camion qu'il conduisait s'est renversé. (photo d'archives)

Photo : Sûreté du Québec

Radio-Canada

L’entreprise CFG Construction écope d’une amende de 345 000 $ pour négligence criminelle ayant entraîné la mort d’un travailleur en 2012.

Albert Paradis, 50 ans, a perdu la vie au volant d’un camion 12 roues dont l’état lamentable et la vétusté en faisaient une véritable bombe à retardement, selon la juge de la Cour du Québec, Hélène Bouillon.

CFG Construction, qui a déclaré faillite en 2012, a maintenant quatre ans pour acquitter l’amende.

Le camion s’était renversé dans une pente en septembre 2012, à l’intérieur du parc éolien de la Seigneurie de Beaupré.

Albert Paradis avait lui-même manifesté à plusieurs reprises sa peur de conduire le véhicule. Il avait même affirmé à sa conjointe, le jour du drame, que s'il n'était pas rentré pour le souper, c'est qu'il était mort.

Dans son verdict prononcé le 14 février dernier, la juge Bouillon affirmait que les économies de bout de chandelle régissent les dépenses au sein de l’entreprise de Charlevoix.

Le propriétaire de l'entreprise, Franky Glode, a affirmé au cours du procès que la sécurité et que la santé des travailleurs étaient au cœur de ses préoccupations.

Un énoncé que la juge avait écarté du revers de la main.

Le témoignage de ce dirigeant, pourtant bien articulé, est tout sauf transparent, estimait la juge Bouillon.

La peine représente un soulagement pour la veuve et les trois enfants d’Albert Paradis.

Ça ne ramènera jamais notre père, mais ce qu'on veut, c'est montrer un exemple que c'est important que les camionneurs soient entendus, avait déclaré la fille du défunt, Jessy Paradis, après le verdict.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Crimes et délits